AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Avis aux « anciens » partenariats,
comme vous pouvez le constater, le forum à subit un changement assez majeur. De ce fait -et pour faire totalement peau neuve- nous avons supprimé tout partenaires. normalement nous avons fait le tour des po-potes (ou alors ça ne saurait tarder), mais supprimez-nous quand même de votre liste, ça évitera de fausser ; de toute façon nous passerons vous voir.~ merci à tous et très bonne continuation à vous tous keur sur vous.
Cupid Human et ses post vacants,
Vous n'arrivez pas à vous décidez qui interpréter dans ce forum? Eh bien ils se trouvent que des membres débordant d'imagination vous on créés des scénarios digne de ce nom ; vous les trouverez ici. Pas mal de choses négociables pouvant s'adapter à vos besoins, venez y déposer vos envies et vos contraintes!En revanche, pour un côté un peu plus « stricte » voici des post vacants -momentanément fermé- ici à peine créés et demandent déjà à être adoptés! Venez jouer ces personnages tant attendus et si jamais quelques choses vous turlupines partez écrire un mp aux membres du staff!

Partagez | 
 

 a r a t a ; i should have been a better son.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
le blaze : nolee
célébrité : eita nagayama
multi compte : l'épicurien & le divorcé
Messages : 27
dans le jeu depuis : 26/03/2015
karma scale : 0 points, pour le moment
Kondô Arata
青銅 bad karma | the loosers
Identifiant du sujet   Jeu 26 Mar - 16:56

Kondô Arata
feat :  Nagayama Eita

— Curiosity must be kill the cat
Kondô Arata
27 ans
Japonais d'origine aussi
Paris ( France )
29/02/1988
情熱serial lover.
Policier
Célibataire
Bisexuel
Etant schizophrène, il doute dans quel monde il doit vraiment y vivre.
Caractère & Histoire

Un caractère bien trop complexe pour en décortiquer davantage. Kondô Arata est, et sera toujours avant tout, un adepte du camouflage. Il aime se sentir bien encré dans un groupe. Bien qu'il le fait pour disculper tous les doutes sur lui, Arata est un schizophrène bien étrange qui aime la conversation. Il en aura toujours et c'est avant tout son psychothérapeute qui lui a appris d'autres art que le dessin ; la parole. Idéal pour cacher ce que nous sommes vraiment. Néanmoins, Arata reste tout de même candide, adepte du beau et fou amoureux de l'apparence physique et de ce que la personne dégage par ces traits. Son esprit est fractionné entre le bien et le mal, il revendique le bien et le mal mais à sa mesure. Rien ne sera trop honteux car, pour lui, Arata est un homme idéal, un homme que tout le monde rêverait de connaître.

Il ne dépasse pas toute la gente, soit mais il sait se faire petit et bien loin du narcissisme ou de l’ego-centrisme, Arata accordera beaucoup plus d'attention à son voisin qu'à lui. Moins vous en savez, mieux vous vous porterez.

Arata aime, Arata est donc infini par sa tendresse. Il ne veut plus être seul et seul ses voix ont toujours été la pour lui néanmoins, jusqu'à ce qu'il ne rencontre pas la indispensable à son bonheur, Arata se sentira toujours tout seul. Bien qu'il soit, de façade, quelqu'un de tout à fait normal il cache un bien lourd secret. Trop complexe pour qu'on le comprenne, il refoule ton son mal-être et se blesse pour ne pas que le danger soit encore conséquent comme avant.

D'apparence heureuse, il est bien tout le contraire lorsqu'il claque la porte de chez lui. Se retrouvant seul et sans pouvoir parler à rien d'autres qu'aux choses qu'il entend et qui sont bien souvent contesté.
C'est comme si l'étrangeté d'Arata avait été prédit au jour de sa naissance. Car, aussi rarement que cela ne puisse paraître, le dernier Kondô Arata est né le 29 Février 1988 ; Ce mois intercalaire  se conjugue maintenant à son destin. D'abord il vécu à Paris, en France où ses parents avaient cultivés depuis longtemps une passion pour ce pays au contraste parfait avec leur pays natal, le Japon. D'ailleurs, suite aux envies du jeune Kondô, ils l'envoyèrent au Japon pour qu'il continue ses études d'arts. Nourrissant sa culture sur d'autres paysages que la France, Arata ne tarda pas à devenir de pus en plus maître dans la peinture, la photographie aussi. Jonglant entre ses deux passions, il fût très vites remarqués par les autres qui, au quotidien se sont rendus compte de bien des secrets autour de Kondô. Cet étranger en soit qu'ils qualifièrent d'étrange, associable, incompréhensible. Mais les médisances ne parvenaient jamais à ses oreilles. Mieux de s'en moquer, Arata n'y prêter pas attention et transcendait ces méchancetés en de la jalousie, de la sociabilité même.

Plus les années passèrent, plus les interrogations autour de Kondô Arata s'accentuèrent jusqu'à en alerter le corps enseignant. Son trait candide ne couvrait plus ses autres agissements. Arata fut vite diagnostiqué schizophrène. Dur mot pour les parents qui avaient fait tout leur possible pour cacher la pathologie de leur fils. Ils étaient si fiers de lui qu'ils n'avaient pas mesurés le danger que pourrait être leur propre fils. Arrivés à Tokyo pour se présenter en tant que parents d'Arata, ils acceptèrent à contre coeur de placer l'adolescent dans un hôpital psychiatrique. Rien que le mot, ils étaient révulsés. Tous les jours la mère d'Arata fuyait son quotidien, en s'habillant sobrement pour se rendre à l'hôpital où résidait il résidait à présent. Il passa le plus clair de son temps dans le jardin de l'hôpital, observant le paysage et joignant ses doigts comme un rectangle pour y encadrer le plus beau et déchirer la flétrissure.

Il avait accepté d'être quelqu'un de malade, mais il était pourtant lucide ; les voix qu'il entendait n'était autre que la raison de deux côtés bien différent. Il faisait peut-être du mal mais c'était ses propres choix aidé par des réflexions différentes. Arata se sentait presque puissant à entendre le destin de deux manières. Malheureusement, pas tout le monde consolidait le fait qu'il n'ait aucun contrôle de ses agissements.

Après avoir été suivit par des médecins compétent et se jurant de prendre ses médicaments -si cela pouvait le faire partir de cet endroit- Kondô Arata partit de l'hôpital et vit sa mère retourner en France sous le sourire radieux de son fils. Il ne lui en voulait pas, pareil pour son père, après tout ils devaient vivre pour eux et cessaient de se tourmenter pour un fils qui maintenant… Va très bien. Un petit sourire narquois et Arata enjamba les marches jusqu'au métro pour venir se retrouver en plein centre Tokyo. L'argent passé dans l'hospitalisation, les frais médicaux, consultation ainsi que logement au sein de l'hôpital fût à moitié remboursé et offert à Arata pour sa réinsertion. Après moult promesses, il se fit suivre par une psychothérapeute toujours là à son écoute… Beaucoup trop à son écoute. Deux mois plus tard, ils se vouèrent à une relation amoureuse sans défaut ; elle soignait ses maux, il l'aimait comme n'avait jamais été aimée.

Les jours fleurissaient et les oiseaux chantaient pour Arata (sans blagues les gens, sans jeu de mots. //saute). Il n'était plus jamais seul comme ses voix lui ont toujours fait comprendre. Il pouvait enfin se dire vivant et les médicaments faisaient effet. Effectivement, l'état euphorique, la voix mauvaise et angélique disparurent,  le monde candide sans défaut ajoutait des tâches au tableau parfait ; c'était la véritable vie et Arata y avait foutu les pieds.

Néanmoins, plus le paysage était sale et infernal plus il priait de pouvoir retourner dans son monde à lui. Conscient que dans le monde dans lequel il vivait maintenant il y avait cette belle jeune femme, il ne pouvait la laisser. Le voilà maintenant dans un dilemme Cornélien où se juxtapose sa vie sentimental et son effroi de la vie réelle. « Je veux juste voir des choses magnifiques. » Murmurait Kondô sans savoir que sa petite-amie le diagnostiquait du regard. Un jour où elle sut qu'il allait enfin retourné dans son monde merveilleux, elle tenta un dernier geste pour l'arrêter mais se fut le geste trop violent pour lui. Se trouvant dans la cuisine, le jeune le couple se disputa et Arata eut un geste violent attrapant le couteau. Au début, il voulait simplement lui faire peur pour qu'elle s'éloigne et puis, par un geste maladroit, la lame se logea directement dans son ventre. Les yeux d'Arata s'écarquillèrent de peur, filmant la chute du corps en catalepsie de sa petite-amie. Les urgences, la police, la fuite, la peur, les cachets… La police l'avait mit en observation mais son avocat eut la particularité de faire balancer la balance de la justice en sa faveur. En effet, il plaida la folie et s'excusa de cet acte sournois. Faisant un temps d'emprisonnement, il fut relâcher et envoyer auprès d'un autre psychothérapeute, qualifié pour la schizophrénie et ses milles branches d'états. Il était peut-être même plus qualifié que son exe. Kondô Arata, celui qui l'avait aimé, disparut et trouva résidence à Rakuen. Là où toute âme perdue s'aventure au moins une fois et y reste peut-être.

Il avait réussi à trouver un système infaillible pour ne pas le refaire chuter comme avant ; au moins un jour dans la semaine il s'autorisait à ne pas prendre ses cachets et redevenir l'homme candide qu'il était. Juste pour oublier. Toujours suivit, il reste tout de même un homme comme les autres. Après de longs entretiens avec la police de Tokyo, il réussit à trouver allégeance et n'autorisèrent pas que le dossier psychiatrique et d'homicide ne viennent jusqu'à la police de Rakuen où il tenta l'entré. Il avait révisé et s'était dit que travailler davantage dans l'Art causerait de nombreux envie de retourner dans son monde. Alors il fit se qui serait le mieux pour lui ; il devient Kondô Arata, un homme sans histoire.


— Derrière l'écran
Nolee/galaxianieva
Ile-de-france (Paris)
MERDE.
Validé par Campbell
c'est moi woila, j'pose mon boule j'm'impose avec un autre perso chelouchelou! *saute*


Merci de nous aider
Code:
[b][color=crimson]☰[/color][/b] <daz2>Nagayama Eita —</daz2> Kondô Arata ( serial lover )

La difficulté
Code:
[color=crimson]☰[/color] <daz2>KONDÔ ARATA</daz2> — Etant schizophrène, il doute dans quel monde il doit vraiment y vivre.

© Copyright Traum Ble | crédit : IMAGE : LJ©

Sex Ain't better than love - Signature


Oh, baby, baby, it's a wild world
« Guess it's true, I'm not good at a one-night stand, but I still need love 'cause I'm just a man. These nights never seem to go to plan, I don't want you to leave, will you hold my hand? Oh, won't you stay with me? 'Cause you're all I need. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
le blaze : nolee
célébrité : eita nagayama
multi compte : l'épicurien & le divorcé
Messages : 27
dans le jeu depuis : 26/03/2015
karma scale : 0 points, pour le moment
Kondô Arata
青銅 bad karma | the loosers
Identifiant du sujet   Jeu 26 Mar - 17:03

Questionnaire de Rakuen
maybe it's love story so just say yes!

— Au nom du défis et de la prouesse
Question 1 — Avez-vous déjà fait des énormes sacrifices pour votre vie amoureuse?
Eh bien oui. En fait j'en ai toujours fait et c'est aussi pourquoi j'ai décidé de venir ici, changer de vie. Qu'on m'oublies et que je change enfin.
Sacrifice? Euh pardon je pensais que c'était simplement un rite de secte ça... Personnellement, c'est plutôt mes ex qui ont dû faire des sacrifices pour me satisfaire. C'est que je suis une fleur rare.
Non, pour la simplement et bonne raison que je n'ai jamais connu l'amour. J'ai connu que celle fictive, celle qu'on nous vend beaucoup trop facilement en réalité.
Aucunes de toutes ces réponses, j'ai ma propre idée de ce qu'est un sacrifice, je le ferais lorsque je rencontrerais la personne. Je ne veux pas souffrir mais je ne veux pas non plus faire souffrir sciemment.


Question 2 — L'amour est un vaste mot qu'on utilise à l'usure, pour vous qu'en est-il?
L'amour, nom masculin. Tout est dit là-dedans. L'amour c'est masculin donc cela veut dire que c'est totalement un truc de connards attardés.
Je me posais justement la même question... Après je veux pas dire que je n'ai jamais étudié le sujet mais tout ça reste encore un peu -beaucoup- flou.
C'est un mot assez cool qui permet de « pécho » pas mal. Après... Est-ce que c'est vrai ou si c'est un mythe ce truc...
ça n'a plus de sens ni de définition. C'est écrit et destiné à qui veux entendre. Moi ça me fait vraiment gerber ce mot car il a perdu tellement de ses couleurs.


Question 3 — Mentalement, tu te décris de quelqu'un plutôt ... ( 2 choix possibles )
sociable, sympathique, très ouvert d'esprit, bavard, réputé.
rieur, blagueur, parfois saoulant, hyperactif, bon vivant.
dramaturge incontesté, nostalgique, muet, mystérieux, sérieux.
investi, calme, têtu, susceptible, attachant
romantique, galant, polygame, patient, modeste
intelligent, calculateur, perfide, prospère, hautain
J'suis trop unique pour me coller à une seule réponse !


Question 4 — Dans ton quotidien ainsi que toutes les choses que tu entreprends, quelle est la phrase qui te correspond le plus parmi ces choix ?
Les amis sont une force pour moi, j'aime être entouré(e) de gens que j'aime et qui m'aiment en retour. C'est pour cela que je ne me vois pas sans eux.
Le langage du corps parle pour lui, je ne parle pas beaucoup mais je sais charmer pour partager mes sentiments présents mais parfois éphémères.
La vie tout simplement c'est pour cela que j'accepte tout venant d'elle et même si les coups sont durs ça ne dérange personne de tomber puisqu'on peut se relever après.
La solitude est une amie bien fidèle contrairement au reste de l'humanité.
Être agréable et sympathique avec autrui est une chose mais l'être avec tous en est une autre. Tu me cherches tu me trouve, c'est aussi simple que ça et tu ne sais pas du tout avec qui tu te frotte mon p'tit.
Actuellement je ne sais pas quoi penser car je n'ai jamais eu le temps de me poser la question mais je fais semblant de cocher des réponses et de tout comprendre car les deux Maires de Rakuen me regardent trop bizarrement. Mon dieu...


— Les dieux n'en ont pas fini avec toi
情熱 serial lover
charité
Il avait été une fois... Mon année de l'université à la faculté à Tokyo. Je savais bien que quelque chose clochait dans ces regards qui ne faisaient que de me regarder. Et pourtant un seul homme s'est avancé vers moi et m'a rassuré que j'étais normal. Je l'ai aimé, moi qui tombe facilement amoureux et puis je lui faisait plaisir à lui enseigner les valeurs de l'Art. A l'époque je ne savais pas que cette relation était basé sur un seul trait fourbe ; il cherchait simplement à se rendre compte de cette pathologie qui me ronge. Une fois, alors que je pensais pouvoir sortir hors de l'université avec lui, j'ai senti qu'il n'état pas près à ce qu'on nous regarde comme un couple. Ma folie, ma pathologie et mon ton que je juge « normal » sortit subitement de moi. Et ce n'est que comme cela que je m'appauvri de bonheur, la nostalgie s’imprégna de mes pas et je fut rapidement diagnostiqué schizophrène. La honte s'acharna sur moi lorsque je croisa le regard fier de cet ex-petit-ami. Tout ce qu'il avait réussi à faire c'était de me laisser tomber. Je ne voulais plus jamais être seul et il avait réussi à me faire entendre cela. Je l'ai détesté mais n'ai jamais dégagé ma colère sur lui. Alors je me suis juré de ne plus rien dire aux autres. Personne ne peut comprendre après tout.  



© Copyright Traum Ble | crédit : IMAGE : LJ©

Sex Ain't better than love - Signature


Oh, baby, baby, it's a wild world
« Guess it's true, I'm not good at a one-night stand, but I still need love 'cause I'm just a man. These nights never seem to go to plan, I don't want you to leave, will you hold my hand? Oh, won't you stay with me? 'Cause you're all I need. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Identifiant du sujet   Jeu 26 Mar - 17:04
toi + moi = bébés. :009: . rebienvenue brooow. :021:
Sex Ain't better than love - Signature
Revenir en haut Aller en bas
avatar
le blaze : nolee
célébrité : eita nagayama
multi compte : l'épicurien & le divorcé
Messages : 27
dans le jeu depuis : 26/03/2015
karma scale : 0 points, pour le moment
Kondô Arata
青銅 bad karma | the loosers
Identifiant du sujet   Jeu 26 Mar - 17:29
ow déjà des bébés. :009: merciiiii. ~
Sex Ain't better than love - Signature


Oh, baby, baby, it's a wild world
« Guess it's true, I'm not good at a one-night stand, but I still need love 'cause I'm just a man. These nights never seem to go to plan, I don't want you to leave, will you hold my hand? Oh, won't you stay with me? 'Cause you're all I need. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Identifiant du sujet   Jeu 26 Mar - 20:20
Re-bienvenue à toi, beau gosse ! - je ne deviens pas homo non non ! J'ai juste eu 2 aventures avec un mec, c'tout ! - Breeef, j'ai lu, je vais validé,...Quoique je sais pas, j'hésite j'hésite ~
Sex Ain't better than love - Signature
Revenir en haut Aller en bas
avatar
le blaze : takuya
célébrité : iseya yusuke
groupe : aucun, je suis unique
Messages : 56
dans le jeu depuis : 17/09/2014
Watanabe Sei
PNJ divin » les jumeaux célestes
Identifiant du sujet   Jeu 26 Mar - 20:23

Standing ovation for...
Kondo Arata, entre maintenant dans Rakuen

— Bienvenue à Rakuen, ici tu sera bien dorloté
Eh bravo! Tu as enfin réussi ton entrée à Rakuen. C'est sympa ici? Mais attend tu n'as pas tout vu... C'est pour cela que nous te prierons de te référencer aux liens sur le côté histoire de te faire des amis/ennemis, un appartement, un portable (tu avoueras que c'est quand même bien pratique ce petit truc) et pleins d'autres petits trucs !

N'oublies pas de remplir l'ensemble de ton profil avec une agréable photo ainsi que des liens pour ta fiche et ta diary. Une toute nouvelle réflexion s'est posé et nous avons fini par vous ouvrir twitter et facebook ! Merci de bien lire les intitulés.

Mais vue que tu es mignon, tu n'oublieras pas d'ériger un énorme temple à tes serviteurs... Watanabe Sei et Ai. *out* Blague à part, en espérant que tu as bien lu tout le règlement (sinon je tape sur les doigts.), nous t'invitons à venir découvre aussi la petite tripotée de membres autant dans les jeux du forum mais aussi sur l'officieux, officiel flood de Cupid Human. La chatbox aussi est là alors n'hésite pas à venir o/.

N'oublies jamais que le staff est là pour t'écouter et prendre en compte tes recommandations si tu les respectes en retour (je fais genre le grand sage là.). Bien je crois avoir fait le tour de toutes les choses essentielles pour le bon fonctionnement du forum alors l'équipe du staff te souhaite la bienvenue et bon jeu!

Ai & Sei

© Copyright Traum Ble

Sex Ain't better than love - Signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sex Ain't better than love - Signature
Revenir en haut Aller en bas
 

a r a t a ; i should have been a better son.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cupid Human :: ◗ fiches préz + relationship-