AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Avis aux « anciens » partenariats,
comme vous pouvez le constater, le forum à subit un changement assez majeur. De ce fait -et pour faire totalement peau neuve- nous avons supprimé tout partenaires. normalement nous avons fait le tour des po-potes (ou alors ça ne saurait tarder), mais supprimez-nous quand même de votre liste, ça évitera de fausser ; de toute façon nous passerons vous voir.~ merci à tous et très bonne continuation à vous tous keur sur vous.
Cupid Human et ses post vacants,
Vous n'arrivez pas à vous décidez qui interpréter dans ce forum? Eh bien ils se trouvent que des membres débordant d'imagination vous on créés des scénarios digne de ce nom ; vous les trouverez ici. Pas mal de choses négociables pouvant s'adapter à vos besoins, venez y déposer vos envies et vos contraintes!En revanche, pour un côté un peu plus « stricte » voici des post vacants -momentanément fermé- ici à peine créés et demandent déjà à être adoptés! Venez jouer ces personnages tant attendus et si jamais quelques choses vous turlupines partez écrire un mp aux membres du staff!

Partagez | 
 

 Just too... ft: Caïn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
le blaze : Traum Ble
célébrité : Kamenashi Kazuya, je suis le twins voyez ~ 
rp archivé : 2
Messages : 81
dans le jeu depuis : 05/01/2015
karma scale : 16 points, pour le moment
Hayashi Kaze
銀 modest karma | badly kindly
Identifiant du sujet   Mar 20 Oct - 4:20

Just too...

Kaze with Caïn


 
« Voilà, il serait préférable de l'appeler à la barre et qu'il aille des arguments solides, qui convaincrait le juré de faire la bonne justice. »

Cela faisait quelques minutes voir une heure que cet homme, ce parfait inconnu disait ces choses à ma famille. Je ne comprenais pas réellement de quoi ça retournait, la seule chose que j'avais réussi à déchiffrer dans ses mots, c'est qu'il parlait de moi et du procès de Kenji. Le seul hic, c'est que cet homme avait décidé de regarder tout le monde sauf moi, qui était le principal concerner et pourtant tout le monde trouvait ça naturel.

Je fis reculer ma chaise dans un raclement de sol peu soigné et laissa échappé un petit : « Excusez moi, je me retire, faite comme si je n'étais pas là, c'est tout comme après tout ! » Je leur fis une petite révérence ironique et quitta la salle de réunion de ce petit cabinet d'avocat.

Ce procès me rendait mal à l'aise, je ne comprenais pas comment tous ses gens voulaient que Kenji aille en prison. Kenji avait toujours été sympa avec moi, même si ce n'était pas toujours rose. Cependant, à en juger de ma relation actuelle, toute relation semble aller vers le même côté. Kenji aimait que je ne sois qu'à lui que je lui accorde toutes mes pensées et mes heures. J'ai tendance à penser qu'Arata est similaire, du moins de ce côté-là, j'aime bien ça, alors je n'ai pas de problème avec tout ça.

Je pense à tout cela en me cherchant un endroit ou m'asseoir sans déranger quiconque. Je trouve un banc extérieur une fois franchis la porte d'entrée. Assis en indien, la tête dans les paumes de mains, j'ai l'air du parfait gamin boudeur, ce qui n'est pas trop loin de la réalité.

« Pourquoi est-ce qu'ils essayaient tous, de tout compliquer. » J'avais l'impression qu'ils cherchaient tous à me faire dire des choses inexistantes de ma vie. Je n'arrivais pas à leur faire comprendre que tout avait toujours bien fonctionné avec Kenji qu'il avait été un petit copain attentionné au même titre que mon copain actuel. Mais personne ne souhaitait entendre la vérité, ils voulaient tous que je mentes pour que le sujet soit clos.

Alors que j'étais accoudé, j'entends un bruit et je lève la tête. « Je ne sais pas ce que je ferais si tu n'étais pas là... » Mon regard cherche le tien, il était d'ailleurs bien rare que je ne cherche pas ton regard lorsque je te savais près de moi. L'ironie, c'est que je savais que je faisais ça parce que ça te tenait à coeur, cependant je sais aussi que pour ta part, tu le fais pour moi.

— to be continued

© Copyright Traum Ble

Sex Ain't better than love - Signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le blaze : Nolee
célébrité : Kamenashi Kazuya
multi compte : chanteur & chanteuse & schizophrène
rp archivé : 1
Messages : 637
dans le jeu depuis : 29/09/2014
karma scale : 4 points, pour le moment
Mori Caïn
銀 modest karma | coolest admin
Identifiant du sujet   Sam 24 Oct - 16:37
— tenue. ▒ « je sais que la nouvelle peu bien être ahurissante. » « mori caïn? vous avez un frère... un jumeau. » ainsi j'avais eu vent de la nouvelle. Cette surprise auquel je ne m'étais pas solidement préparé. De toute façon, en y réfléchissant bien qui serait prêt à entendre qu'on avait un frère jumeau? Personne je crois, même celui qui ne croit pas que si les tables bougent ce n'est pas parce qu'on les pousse du pied. Je tourne ma tête sur la fenêtre de la voiture, les mains sur le volant. Cette histoire de père, ce kidnapping, le couple... cette... relation tout à fait inexplicable. Je n'étais pas certain mais j'étais mal à l'aise de cette situation. J'avais les nerfs qui jouaient et l'estomac qui faisait le reste du travail. Ne mangeant plus, ne fumant plus, ne peignant plus. J'étais resté bloqué aux quelques semaines où j'avais eu vent de sa vie en dehors du tribunal.

D'un côté j'étais rassuré. Je me disais que c'était tout à fait normal que je souriais lorsque je mangeais souvent, voire tout le temps seul et que je fixais la chaise en face de moi, un petit sourire en coin. Quelques parts, le cerveau ne s'en souvient pas mais le cœur si. Et il s'était brisé lors de son départ et reconstruit au fur et à mesure de son retour.

(...) Mes yeux s'éclairaient lorsque je vis que j'étais enfin arrivé. Me parquant, je sortis rapidement de la voiture. Trottinant presque, je me mis tout de même à scanner le paysage histoire de savoir si Kaze était là. Mais je n'arrêtais pas pour autant ma marche. Enfin je le vis et m'approcha lentement de sa silhouette. Assis ainsi j'aurais presque cru que c'était moi le plus vieux ; jamais je n'aurais gonflé les joues et adopté une position si... enfantine ? J'inclinais ma tête sur le côté et l'appela d'une toute petite voix.

Par le bruit de mes chaussures sur le sol, Kaze se retourna vers moi et me sourit. Ce fût à ce moment précis que je me rendais compte que mon reflet semblait totalement... différent de ma personne. Plus agréable et affectueux déjà. Je ne sais pas ce que je ferais si tu n'étais pas là... je souriais et baissa la tête avant de m'asseoir en croisant les jambes. désolé du retard. Il était seul, je savais qu'il ne fallait pas que j'apporte une certaine gêne à cela. Alors j'éludais parfaitement, à croire que cela commençait à être une qualité.

Je tourna à nouveau mon regard sur lui et lui souris de plus bel. tu sais très bien que moi non plus je ne saurais pas quoi faire. A qui je parlerais, à qui j'exposerais mes doutes et mes peurs? Eh bien à personne en plus de l'avoir vécu auparavant ... Ce n'était pas une chose simple. Ma main attrapa la sienne soudainement et je me leva pour l'entraîner avec moi. allez viens, on va rejoindre les autres. En le tirant vers la grande bâtisse, je songea. A tout ce qu'il avait traversé, à tout ce qu'il devait reconstruire et à tout ce qu'il devait oublier. Quant à moi, j'étais gêné, angoissé d'avoir vécu « tranquillement » tandis que lui luttait pour au final trouver ça normal.

Poussant la porte, je me retourna ensuite vers lui et l'emmena dans un coin afin que personne ne nous remarque. Je le fixais et soupira avant de fermer les yeux. tu sais, kaze... ce qu'il s'est passé... je releva les yeux et le regarda tu n'as pas a te blâmer. c'est... lui qui a fait la faute et que tu trouve ça maintenant normal. mais c'est pas normal. ça n'a rien à voir avec la logique des choses. lui. C'était tout ce que j'arrivais à déterminer. Ce n'était ni mon père ni un quelconque membre de ma famille. C'était un étranger pervers et manipulateur. Les deux s'accordaient certainement mais j'aimais rajouter des défauts à ce monstres. un père ne devrait jamais imposer ce genre de choses.

Il n'avait jamais été là. J'ai grandis avec Ken et il a réussi à combler l'incroyable manque paternel. Lui au moins il était une bonne figure paternelle. J'haussais les épaules me rappelant cette "agression" au lycée, ces gars qui ceux sont tout permis. Seul Ken était au courant, ni mère ni les autres l'étaient. Mais je m'égarais et secoua ma tête pour replonger mes yeux bruns dans ceux identiques de Kaze. c'est pourquoi j'ai choisi de me battre contre lui kaze. tu ignore encore ce qu'il serait capable de faire. de te faire. et s'il t'arrivait quelque chose kaze, je ne me le pardonnerais pas. une sorte de revanche sur ma vie? Peut-être mais aujourd'hui je voudrais le sauver. Je lui souris et lui ébouriffa les cheveux. J'avais envie de vivre pour lui, d'au moins lui montrer qu'il y a d'autres bonté dans la vie que celle malhonnête d'un monstre.

Mes yeux s'humidifièrent en me remémorant les années lycée. Je me sentais étrangement prêt à lui narrer maintenant l'expérience. Après tout cela le fera peut-être cogiter. Et puis, j'étais tellement prêt à tout que je devrais tout employer pour le distraire de la "générosité" de Kenji. kaze, au lycée je- ah tu es enfin là caïn! Je me retourna subitement et les vis tous présent. Surpris de les voir avec de l'inquiétude dans  les yeux, je hocha tout de même la tête pour les saluer. Mes yeux cherchèrent les siens et je lui souris en lui prenant la main.
Sex Ain't better than love - Signature




【世界で一番おひめさま そういう扱い 心得てよね】 :012:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le blaze : Traum Ble
célébrité : Kamenashi Kazuya, je suis le twins voyez ~ 
rp archivé : 2
Messages : 81
dans le jeu depuis : 05/01/2015
karma scale : 16 points, pour le moment
Hayashi Kaze
銀 modest karma | badly kindly
Identifiant du sujet   Mer 28 Oct - 15:27

Just too...

Kaze with Caïn


 
Je secours la tête négativement, que tu sois en retard ne me dérange pas vraiment. Enfin, cela m'avait déranger un peu, mais maintenant que je t'avais près de moi, tous ça n'avait plus aucune importance.

Tranquillement comme si c'était synchronisé, tu pris ma main et je compris, je me leva en même temps que toi et je te laissa me guider. Je n'aimais pas le lieu ou on retournait, mais je n'avais pas le choix. « D'accord... » dis-je simplement avec une petite voix.

Suivant ta direction, je leva un sourcil interrogateur lorsque tu nous amenas dans un coin plus reculer. Tu avais toute mon attention, alors j'écoutai ce que tu avais à me dire. Je dus tout de même me mordre la lèvre pour m'empêcher de te contredire, mais je ne pus empêcher de lever les yeux au ciel. « Oh Caïn pourquoi tu penses comme ça... »

Je faisais des efforts, oh oui beaucoup d'effort pour toi, mais il était difficile de penser que ma relation avec Kenji n'était pas normal, car pour moi elle était réelle et très bien comme elle était. C'était une relation totalement naturelle qui m'avait fait vivre de magnifique émotion. Cela faisait longtemps que ma relation avec lui avait évoluer, et ça faisait un certain temps également qu'il n'était plus mon père mais mon amant. « Caïn, c'était tellement plus que des mots, ça ne peut pas, ne pas être normal... »

Et voilà que tu me dis que tu veux te battre contre lui, que je ne sais pas ce qu'il serait capable de faire. Oh, mais je connais bien plus Kenji que tu ne pourrais le croire. « Mais, il ne m'aurait jamais fait de mal. Il ne pouvait juste pas. » Kenji savait punir, il pouvait faire mal, mais la plupart du temps cela finissait toujours en jeu, parce qu'il m'aimait trop pour me perdre.

Te regardant, je vis que tu voulais me dire quelque choses, quand tu commenças et qu'on fut dérangé, je fusilla du regard les autres personnes. Et reporta mon attention sur toi et ton sourire, je lui répondis en souriant également et te suivis puisque la rencontre n'était pas terminer.

Alors qu'on était assis dans la salle de réunion, mon regard était fixé sur toi et toi seul, je cherchais à savoir ce que tu avais voulu me dire avant qu'ils ne nous interrompent. Tu avais dit au lycée, j'avais compris que c'était un lieu, je n'étais pas totalement certain, mais avec ce que j'avais lu, il me semblait que c'était un lieu d'éducation.

Tout à coup, je reporta mon attention sur les autres personnes de la pièce et je remarqua que j'étais plus que fixé. « Qu'est-ce qu'il y a... » dis-je en me redressant sur ma chaise. Je ne manqua pas les soupires découragé des autres...

— to be continued

© Copyright Traum Ble

Sex Ain't better than love - Signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le blaze : Nolee
célébrité : Kamenashi Kazuya
multi compte : chanteur & chanteuse & schizophrène
rp archivé : 1
Messages : 637
dans le jeu depuis : 29/09/2014
karma scale : 4 points, pour le moment
Mori Caïn
銀 modest karma | coolest admin
Identifiant du sujet   Dim 1 Nov - 23:17
▒ nous voilà tous rassemblait pour procédé à la nouvelle page de Kaze et pourtant personne ne semblait prendre par de ses états d'âmes. Bien que je ne comprenais pas tout à fait la relation avec notre père et lui, j'essayais tant bien que mal de décortiquer les choses positives qu'ils avaient passées ensemble. Je haussais les épaules lorsque l'on me demandait d'argumenter, je regardais mon vis-à-vis lorsqu'on m'adressait la parole mais je ne rétorquais guère.

Puis, je fus pris soudainement de courage. La famille Mori n'était en aucun une bien sympathique auquel on aimerait se référencer, se construire. Chacun avait sa part des choses et son honneur dans cette affaire. Alors c'était aussi pour cela qu'ils étaient là à tirer la vie de Kaze comme il le voulait. Kaze, mon jumeau quant à lui ne répondais pas. Je pensais qu'il était sûrement dans sa rêverie ou avait développer au maximum l'art de s'en foutre délibérément.

Enfin, je pris un large soupir et releva les yeux sur notre génitrice. et pourquoi... j'irais pas à la barre? c'est vrai, je suis son jumeau, je peux dire que c'était illégitime de l'avoir enlevé à moi. déjà ça voudrait dire du côté psychologique que kaze n'était pas apte à tout comprendre, il avait perdu une partie de lui et pareil pour moi. tous fusillèrent ensuite mon frère. Je soupirais et le regarda ensuite, un regard plus doux que les autres lui balançaient sans remords. Quand il eut enfin redressé le regard vers les autres, je sentis qu'il était perdu et tranquillement je lui pris sa main et repris. kaze, on s'est dit que je devrais passer à la barre et parler de l'enlèvement. ok j'étais jeune mais je peux dire que ça eut un impacte dans ma vie, pareil pour la tienne. Je me tus avant de dire du mal de Kenji. Je n'en avais pas envie, je ne voulais pas lui donner raison ou tord. Car à force d'en parler je sentais que ça compliquerait les choses si j'appuyais sur cette corde à l'apparence sensible.

Néanmoins, ma voix se dressa dans la pièce laissant tout le monde sur le suspens. et puis... je parlerais de papa. qui m'a abandonné pour te faire devenir quelqu'un que tu n'aurais jamais dû être. L'avocat continue en justifiant que le fait que Kaze ne voit pas le mal en tout cela était dû à toutes les paroles que disait mon père à lui. Après tout, qui serait assez pour dire que ce qu'il faisait été mal? Personne. Du moins que je connaisse. Je regardais les visages des épaules de notre famille. Puis la voix d'une d'un de mes oncles se fit rugir dans la pièce. déjà il porte le nom hayashi ce n'est pas du tout normal! comment peut-il- je le coupa en tapant ma main sur la table et souris hypocritement hayashi, mori... notre mère a été marié à hayashi kenji, kaze a été élevé par hayashi kenji. il est donc normal qu'il se soit appelé ainsi.

Même si je trouvais cela déroutant, je devais leur faire comprendre qu'il n'était pas nécessaire de faire comprendre à mon jumeau que son prénom n'était pas juste. Il s'en rendrait bien compte après, par la suite et s'il voulait garder ce nom en gage de son enfance avec mon père qu'il en soit ainsi. Je n'étais pas Dieu, je ne pouvais pas changer ses pensées. de toute façon, kaze et moi avions des vies similaires, je peux bien comprendre certaines choses. murmurais-je en crispant mes doigts en poing. Tous se turent et opinèrent de la tête en donnant à Kaze les directives, l'ordre de passage à la barre et ce qui devrait être dit et ne pas être dit comme la bienveillance de Kenji envers mon frère. Ce qui devait se dégager était ce côté malsain de cette relation, se lavement de logique pour faire de Kaze un réel pantin à ses envies infâmes et impardonnables.
Sex Ain't better than love - Signature




【世界で一番おひめさま そういう扱い 心得てよね】 :012:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le blaze : Traum Ble
célébrité : Kamenashi Kazuya, je suis le twins voyez ~ 
rp archivé : 2
Messages : 81
dans le jeu depuis : 05/01/2015
karma scale : 16 points, pour le moment
Hayashi Kaze
銀 modest karma | badly kindly
Identifiant du sujet   Dim 24 Jan - 4:47

Just too...

Kaze with Caïn


 
C'est difficile de tout suivre, et ce l'est encore plus quand on a de la misère a comprendre ce que les autres essaient tant bien que mal de nous dire. J'avais beau vouloir les aider, c'était très ardu de leur faire comprendre dans mon vocabulaire restreint ce qui m'était arrivé. D'un autre côté, je ne pouvais pas tout dire, quand je releva la tête, je fis face au regard, mais c'est ta main qui me fit tourner la tête vers toi.

Je hoche la tête à tes propos, oui c'est assez clair, je ne sais pas l'utilité de dire cela, mais si ça rendait tout le monde content je n'allais pas me plaindre. « D'accord, je comprends... »

Lorsque tu continues de parler, en disant qu'il m'avait fait devenir quelqu'un que je n'aurais jamais du être, je resta sans voix, sauf que l'avocat en mis une couche aussi et ce fut de trop, il fallait que je rétorque. « Vous avez tord... Désolé Caïn... » Je regarde tout le monde et continue : « Qui vous dit que si j'aurais rester avec vous, je serais quelqu'un de mieux ? Kenji n'est pas mauvais ! »

Phrase de trop, ou pas, je vois bien que j'en mets quelques uns en rogne, d'ailleurs j'ai le droit à une remarque de l'oncle. Mais je n'ai pas le temps de répliquer que tu t'en charges, je ne l'aurais pas expliqué ainsi cependant j'aimais ton initiative. Par la suite je resta interloqué par ton commentaire, je ne compris pas toute suite de quoi cela en retournait alors je laissa ta phrase cogité dans ma tête.

On m'expliqua plein de chose, et m'interdisait de parler de plusieurs autres choses. La discussion dura encore un moment, et quand cela fut réglé pour la majorité d'entre nous, en faite la totalité, on nous congédia.

Une fois à l'extérieur, je te pris la main : « On peut parler ? Seul. Toi et moi ? » J'avais beaucoup de question, en faite un plus un avait fini par faire deux, ton commentaire et ton début d'histoire m'intriguait, je voulais savoir ce qu'on pouvait bien avoir de similaire. Je commença à me diriger vers l'est, pour trouver un endroit tranquille pour discuter. « Café ou un endroit plus "tranquille" ? » Je n'étais pas fan de café, mais je te le proposais surtout pour t'inviter a soit manger un petit quelque chose dans un de ses fameux café ou juste trouver un lieu tranquille dehors pour discuter.

— to be continued

© Copyright Traum Ble

Sex Ain't better than love - Signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Identifiant du sujet   Aujourd'hui à 9:24
Sex Ain't better than love - Signature
Revenir en haut Aller en bas
 

Just too... ft: Caïn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cupid Human :: 東京TOKYO,
La ville qui ne dormait jamais
 :: roppongi▬六本木 :: autres
-