AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Avis aux « anciens » partenariats,
comme vous pouvez le constater, le forum à subit un changement assez majeur. De ce fait -et pour faire totalement peau neuve- nous avons supprimé tout partenaires. normalement nous avons fait le tour des po-potes (ou alors ça ne saurait tarder), mais supprimez-nous quand même de votre liste, ça évitera de fausser ; de toute façon nous passerons vous voir.~ merci à tous et très bonne continuation à vous tous keur sur vous.
Cupid Human et ses post vacants,
Vous n'arrivez pas à vous décidez qui interpréter dans ce forum? Eh bien ils se trouvent que des membres débordant d'imagination vous on créés des scénarios digne de ce nom ; vous les trouverez ici. Pas mal de choses négociables pouvant s'adapter à vos besoins, venez y déposer vos envies et vos contraintes!En revanche, pour un côté un peu plus « stricte » voici des post vacants -momentanément fermé- ici à peine créés et demandent déjà à être adoptés! Venez jouer ces personnages tant attendus et si jamais quelques choses vous turlupines partez écrire un mp aux membres du staff!

Partagez | 
 

 aurora. avec reynolds erika

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
le blaze : reiko
célébrité : kunpimook bhuwakul (bambam)
groupe : 銀 modest karma
multi compte : un chanteur fou, midô eiichi takahiro
Messages : 118
dans le jeu depuis : 18/10/2015
karma scale : 46 points, pour le moment
Murakami Kyo
銀 modest karma | badly kindly
Identifiant du sujet   Dim 1 Nov - 21:15
tenue (en gris) + cheveux † Sortant de la salle de bain, les mains dans les poches, le jeune homme alla directement dans sa chambre en récupérant son porte-feuille et son téléphone, mettant en même temps son passe dans sa poche. Enfin prêt, attrapant ses lunettes de soleil, il alla dans la chambre de son pseudo demi-frère, l'embrassant en guise d'au revoir. Le teinté se rendit en bas, faisant un signe à sa mère sans un mot. A l'entrée, il enfila ses vans et son skate pour enfin sortir de chez lui. Posant sa planche sur la route, il se laissa glisser - par chance se trouvant en pente, pianotant sur son téléphone en même temps. Tant habitué qu'il tenait sans grand effort. Il lui fallut un petit quart d'heure pour arriver l'agence, surtout s'il fallait compter les stop, les passages piétons et la circulation routière. Attrapant son skateboard après en être descendu, il grimpa les longues marches devant le bâtiment pour pénétrer à l'intérieur. Sortant son badge, le vigile s'écartant devant sa petite personne, le jeune homme se rendit directement au second, habitué. Du haut de ses seize ans à peine et de ses un mètre soixante-dix, il avait déjà tout. Poussant la grande double porte du couloir, il fronça les sourcils en voyant une jeune femme lui sourire : il était indiqué sur sa carte qu'elle était photographe. Ah non. Ça n'allait pas être possible. Il avait demandé à ce que se soit Erika, et personne d'autre. Allant à la rencontre de la demoiselle, il avait sa main libre dans sa poche, l'autre tenant sa planche. Excuse moi. T'es là pour quoi ? Pour vous ! Haussant un sourcil, il lâcha un long soupire, audible bien entendu et avec son plus grand flegme et son côté chiant - qui au fond était toujours présent, le jeune homme se rendit dans le bureau en face, toquant une seule fois. Excusez moi, mais j'ai demandé à avoir Erika, pas une gueuse sortie de nulle part. Hop, petit aperçue de son côté agréable.  Le gérant s'excusa et regarda sur son écran après quelques touches d'utilisées. En effet, les places ont étaient échangées. La jeune femme doit être à la place de Madame Reynolds, qui elle, doit être avec vous. - Je m'en charge tout de suite... Claquant la porte sans un merci ; parce que oui, c'était un manque de professionnalisme de se tromper de la sorte, Kyo fut appelé par les maquilleuses. Ah ! Point qu'il détestait : il avait l'impression de faire comme son petit-ami à avoir quarante truc sur la gueule. Bref, passage obligatoire cependant malgré sa peau de bébé : il ne supportait pas être bariolé. Assis en face du miroir, il vit enfin, la demoiselle qu'il avait tant demandé. C'était en tout cas agréable de travailler avec quelqu'un avec qui tu t'entends. Lui, c'était son cas.
Sex Ain't better than love - Signature


i need your love, 사랑해 accepts our lives. there will be no end.  †     i love you. yuji. 愛してる  © ketchup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
le blaze : Esquiisse
célébrité : Erika Sawajiri
Messages : 336
dans le jeu depuis : 29/09/2014
karma scale : 16 points, pour le moment
Reynolds Erika
銀 modest karma | sexiest admin
Identifiant du sujet   Lun 2 Nov - 12:50
#On your own today. See how you can handle it :027: #


Je pensais plutôt qu’il devait se remettre de sa gueule de bois. Ce n’était pas son habitude de me laisser toute seule, surtout aujourd’hui. Je signalais la fin de la pose et la mannequin se replaça au centre, après quelques retouches maquillages. Cela faisait presqu’un an que j’exerçais le métier de photographe et ça me plaisait assez de ne pas être au centre de l’attention. Ce qui était très rare. Ancienne résidante de l’Upper East Side, j’ai longtemps occupé la place de celle qu’on admire, pas celle qui se cache. J’allais régler l’éclairage quand je vis débouler à grandes enjambées une autre photographe. Ce qui m’étonna. N’avait-elle pas mieux à faire que de vérifier le travail des autres ? Elle se dirigea droit sur moi et sa mine rembrunie n’annonçait pas de bonnes nouvelles. Je l’écoutais déverser son venin tandis que je continuais mes modifications. Quelque chose comme un changement de planning, un enfant capricieux et qu’on devait changer de place. Ça m’ennuyait d’interrompre mon travail, comme ça, en plein milieu. Mais apparemment, le directeur de l’agence lui-même était intervenu.

- Mais de qui me parles-tu ?
- Oh je ne sais plus moi ! Un certain Murakami … Kyo je crois ! Une vraie plaie ! Je te souhaite bien de courage.

Ah ! Je comprenais mieux l’intervention du directeur. J’acquiesçais simplement, ne souhaitant pas la lancer davantage dans sa colère. La pauvre, il n’a pas dû se montrer tendre avec elle. Moi, ça me faisait marrer. Ça me faisait penser à la façon dont je traitais les autres à son âge. Je ramassais mon matériel et m’approcha du mannequin pour lui expliquer que ma collègue prendra le relais sur la suite de la séance photo. Un peu déconcertée, je la rassurais en disant qu’elle était une excellente photographe et qu’il n’y aurait pas de soucis.

- Ah ! Mademoiselle Reynolds ! Vite, vite, on vous attend en salle 4.

Je fis un rapide geste de la main, signalant que j’avais compris. Décidément, tout le monde était en panique. Même si je comprenais la notoriété de Kyo, il n’était qu’un enfant qui fallait savoir aborder. Rien de plus. Je le vis à l’autre bout de la salle, s’agitant devant le miroir, quelques maquilleuses autour de lui, quelques-unes paniquées. Lui adressant un sourire amical, je m’installais sur le coin de la table.

- Alors, que nous vaut ta crise matinale, Kyo ? Tu t’es fait une nouvelle couleur ? Je la trouve mieux, ça prendra mieux la lumière, dis-je en farfouillant quelques mèches.

J’appelais les habilleuses en leur demandant de placer quelques vêtements qu’il pourra choisir.

- Alors, aujourd’hui on doit faire quelques photos qu’on pourra présenter à un magazine spécialisé dans la peinture. Je ne t’apprends rien, mais je pense qu’il faudrait quelque chose de simple, d’épuré. On ne fera pas de photo de toi en train de peindre par exemple, je pense qu’on voit trop souvent ça. Tu es d’accord ?
Sex Ain't better than love - Signature



make a wrong turn, once or twice. Dug my way out, blood and fire. Bad decisions, that's alright. Welcome to my silly life

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
le blaze : reiko
célébrité : kunpimook bhuwakul (bambam)
groupe : 銀 modest karma
multi compte : un chanteur fou, midô eiichi takahiro
Messages : 118
dans le jeu depuis : 18/10/2015
karma scale : 46 points, pour le moment
Murakami Kyo
銀 modest karma | badly kindly
Identifiant du sujet   Jeu 5 Nov - 21:41
- Alors, que nous vaut ta crise matinale, Kyo ? Tu t’es fait une nouvelle couleur ? Je la trouve mieux, ça prendra mieux la lumière, Gonflant ses joues, il la laissa farfouiller sa tignasse sans broncher. Il semblait plus doux désormais ! Ce n'est pas une crise. J'ai demandé à te garder avec moi ; c'est pas pour me faire niquer deux semaines après. Puis tu sais que j'aime être avec toi. Lui adressant un sourire sincère, le jeune homme tourna son regard sur les maquilleuses qui semblaient nerveuses. Il n'en avait jamais mangé une seule, pourquoi étaient-elles dans un état pareil ? Soupirant un peu, il se laissa faire pour les dernières touches, se tournant enfin et totalement vers la photographe. - Alors, aujourd’hui on doit faire quelques photos qu’on pourra présenter à un magazine spécialisé dans la peinture. Je ne t’apprends rien, mais je pense qu’il faudrait quelque chose de simple, d’épuré. On ne fera pas de photo de toi en train de peindre par exemple, je pense qu’on voit trop souvent ça. Tu es d’accord ? Hochant simplement la tête, il glissa l'une de ses mains sur son front, déjà fatigué ! On a jamais fait concernant la peinture en vrai - et je pense que je n'accepterais pas, se serait d'un ennuie ! - C'est toi la chef ! Se levant, il attrapa une tenue que venait de lui apporter la jeune femme, partant dans la cabine en changeant ses affaires personnelles pour celle du premier photoshoot ( suite ). Il savait qu'après cela aurait lieu un interview : il détestait cette partie, encore plus que les séances photos ! Erika était présente pour rattraper les choses et les rendait plus agréables. Sortant, posant la veste sur ses épaules sans y passez ses bras, il alla sous les projecteurs, laissant les stylistes rectifier quelques plies, quelques traits. Une fois seul avec son amie, il lui adressa un petit sourire. Sinon tu racontes quoi? Malgré les discussions, le plus jeune savait lorsqu'il fallait garder son sérieux, ou non. Hors en occurrence il l'avait pour faciliter les choses à la nymphe. Posant sans aucune problème, il regardait de temps en temps sa partenaire, arrivant à déchirer selon ses expressions faciales ce qu'elle voulait.
Sex Ain't better than love - Signature


i need your love, 사랑해 accepts our lives. there will be no end.  †     i love you. yuji. 愛してる  © ketchup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
le blaze : Esquiisse
célébrité : Erika Sawajiri
Messages : 336
dans le jeu depuis : 29/09/2014
karma scale : 16 points, pour le moment
Reynolds Erika
銀 modest karma | sexiest admin
Identifiant du sujet   Jeu 12 Nov - 15:33
Je me contentais d'acquiescer. Effectivement, c'était moi la chef. Kyo partit se changer et je demandais aux personnes chargées de la décoration de faire quelques modifications. Ces dessins de plantes dans le fond, ça n'allait pas du tout. Je finis par m'imposer moi-même, préférant un fond d'un ton plus neutre, avec une couleur plutôt dans les tons crème. Je reculais de plusieurs pas, avant d'acquiescer gravement, validant le tout. J'étais en train de changer d'objectif dans mon appareil, quand Kyo revint et se plaça de lui-même au milieu du cadre. Quelques maquilleuses et habilleuses finirent de l'arranger, avant qu'il ne me demande les dernières nouvelles.

Pour dire franchement, elles n'étaient pas très bonnes. J'étais plutôt d'humeur nuageuse, un peu comme le temps. L'absence de Yoshitô commençait à me peser, ajouté à cela le fait que s'imposer à moi, de plus en plus, la nécessité d'avoir cette fameuse discussion. Mais je n'étais pas suffisamment proche de Kyo - ajouté que nous n'étions pas du même âge - pour que je m'épanche sur mes états d'âme. A la place, je haussais simplement les épaules, répondant un vague et taquin "La difficile vie d'un photographe". Je continuais en prenant quelques photos. J'avais plaisir à travailler avec lui. Comme nous y avons l'habitude, je n'avais pas besoin de parler pour qu'il comprenne la pose que je voulais qu'il fasse. Un simple mouvement de menton ou de main, cela suffisait.

- Et toi alors ? Tout va bien, chez toi ? Tu travailles bien à l'école, j'espère.

Là, je jouais un peu à la grande sœur, mais notre différence d'âge m'amenait à avoir ce genre de discours. Ce qui m'amusait franchement d'ailleurs. Je fis une pause de quelques secondes, juste le temps de régler la luminosité des projecteurs. Une serveuse passa par là et se prit les pieds dans les fils. Je n'eus pas vraiment le temps de réagir que le contenu des gobelets s'étalèrent sur la tenue de Kyo. Tout le monde retint son souffle.
Sex Ain't better than love - Signature



make a wrong turn, once or twice. Dug my way out, blood and fire. Bad decisions, that's alright. Welcome to my silly life

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
le blaze : reiko
célébrité : kunpimook bhuwakul (bambam)
groupe : 銀 modest karma
multi compte : un chanteur fou, midô eiichi takahiro
Messages : 118
dans le jeu depuis : 18/10/2015
karma scale : 46 points, pour le moment
Murakami Kyo
銀 modest karma | badly kindly
Identifiant du sujet   Mar 8 Déc - 21:49
La difficile vie d'un photographe Il se disait au fond qu'il y avait plus chiant que lui. Erika devait en voir passer des têtes de cons pas forcément agréable, que se soit à regarder ou quand bien même à leur adresser la parole. Le petit homme sembla un peu soucieux quant au fait que sa coéquipière soit un peu distraite : il était jeune, parfois stupide mais réfléchit voir un peu trop pour quelqu'un de son âge et il observait parfaitement les autres. Hors elle n'était pas comme d'habitude mais n'irais pas chercher pour quelle raison. Si elle ne voulait en parler, avec lui, c'était son choix et il ne la blâmerait pas pour si peu. Et toi alors ? Tout va bien, chez toi ? Tu travailles bien à l'école, j'espère. Son petit côté sœur ainée l'amusé au plus haut point et le jeune homme hocha simplement la tête. Elle fit une petite pause et donc lui aussi, en même temps, profitait pour lui répondre le plus simplement du monde. Oui tout va bien. Lui non plus n'allait pas débattre sur sa vie déjà bien trop mouvementée : être en couple avec son soi-disant demi-frère n'était pas si simple tous les jours et parfois, l'envie de craquer et de montrer au monde qu'ils leur faisaient tous un doigt. Mais au lieu de faire la nique à une vie simple, ils restaient dans leur coin. Un petit soupire sortit d'entre ses pulpes et au moment où il allait pour se remettre convenablement, une serveuse déboucha sur lui pour finalement ... Lui faire prendre sa douche. Il ne s'entait pas bon ? C'était pour cette raison ? Il savait qu'elle n'avait pas fait exprès, même en ne l'ayant pas vu mais bordel c'était tous des boulets ici. Ils les virent tous retenir leur souffle comme si c'était un monstre. - Oui c'était un monstre. Oui s'en était un mais il c'était déjà énervé. Une seconde fois et il se sentirait obligé d'envoyer chier une troisième parce que l'on dit " jamais deux, sans trois " . La fixant donc tout d'abord, ses bras légèrement levés sous la surprise et le froid : déjà frileux et pas spécialement capable de se réchauffer seul quant à ses problèmes de santés, il releva son regard sur la petite inconsciente. Dans sa tête il l'avait tué trois fois déjà mais se contenta de lâcher un gros, gros, gros soupire avant de se retourner machinalement. Sérieux j'en peux plus d'vous. En même temps que ces paroles qui les visais tous sauf Erika bien entendu, il avait prit sa marche pour retourner dans son vestiaire. Quelle journée ! Se changeant donc entièrement pour le coup car il n'avait pas le choix, il frissonna un peu sous le froid qui le frappait. Alors son choix de tenue c'était tourné sur un pull, se bougeant donc pour se remontrer devant sa photographe. J'te jure que la prochaine fois j'en tue un. Tout le monde pouvait l'entendre et alors ? Soupirant un peu, il attendit les instruction de la plus âgé, sagement  pour le second shoot alors qu'intérieurement il était en train de bouillir.
Sex Ain't better than love - Signature


i need your love, 사랑해 accepts our lives. there will be no end.  †     i love you. yuji. 愛してる  © ketchup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
le blaze : Esquiisse
célébrité : Erika Sawajiri
Messages : 336
dans le jeu depuis : 29/09/2014
karma scale : 16 points, pour le moment
Reynolds Erika
銀 modest karma | sexiest admin
Identifiant du sujet   Mer 13 Jan - 23:07
Sérieusement, j'ai l'impression que cette journée ne tourne vraiment pas rond. D'habitude, les serveuses font bien plus attention que ça. Je crois que ce genre d'incident n'est jamais arrivé. Et il fallait que cela tombe sur Kyo. Je positionne mon bras sur ma bouche pour étouffer du mieux que je peux mon rire. Je m'attends à tout moment à ce qu'il pète un câble, crie et pourquoi pas envoie quelques projectiles au hasard, dans la salle. Mais il n'en fait rien. Kyo se montre incroyablement calme. A peine s'il râle. Je repose l'appareil photo sur la table, là où traîne d'autres appareils et l'observe retourner dans sa loge pour se changer. J'adresse un regard à la serveuse qui doit être dans son jour de chance. En quelques secondes, tout est nettoyé.

Je m'adresse à l'assistante et lui demande de faire quelques modifications de décor. Tout en restant à ma place, je lui indique du bout des doigts les choses à déplacer, les éléments à remplacer, pour créer une atmosphère légèrement différente. Les autres employés s'agitent un peu plus. L'incident a visiblement délié les langues. C'est vrai que Kyo n'a pas une très bonne réputation. C'est un adolescent relativement doué, mais qui a du mal à gérer ses accès de colère, par moment. Tout le monde a fini par s'y habituer. Moi la première. Il faut dire que je comprends tout à fait ce genre d'attitude. J'ai moi-même fait bien pire dans mon adolescence.

Au bout de plusieurs minutes, il finit par ressortir et se dirige vers moi. Un contrôle rapide sur sa tenue, je finis par acquiescer, approuvant son choix. Je fais signe à la coiffeuse d'arranger ses cheveux pendant qu'il me parle. J'esquisse un sourire à sa remarque.

- Je ferais en sorte que cela ne se reproduise pas.

Je fais exprès d'attendre que la coiffeuse soit en place pour le dire devant elle. De cette manière, tout le monde est prévenu. Car, ils le savent tous, nous ne pouvons pas nous permettre des retombées négatives de la part des mannequins ou artistes qui posent pour nous. Même si nous bénéficions d'une notoriété suffisamment importante pour en rougir, ce genre d'erreur ne doit jamais se reproduire. Je pivote pour me tenir face à lui et arrange une mèche de ses cheveux. Le calme dont il fait preuve est inhabituel. Alors je fronce les sourcils.

- Tu es sûr que tout va bien ? Tu veux faire une pause ?

Je ne connais pas la vie de Kyo, comme il ne connait pas la mienne. La différence d'âge qu'il y a entre nous ne nous permet pas d'entretenir des relations amicales. Mais disons que d'une certaine façon, je me suis attachée à cet adolescent.

pas tapé :
 
Sex Ain't better than love - Signature



make a wrong turn, once or twice. Dug my way out, blood and fire. Bad decisions, that's alright. Welcome to my silly life

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sex Ain't better than love - Signature
Revenir en haut Aller en bas
 

aurora. avec reynolds erika

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» SOYUZ Aurora avec un Mouvement: RP 2765.
» Je voudrais remplacer mon Hitec Aurora 9 / Optima 9 par une Taranis X9D plus + rx ?
» Avec ou sans Mr Darcy ? d'Abigail Reynolds
» décodeur TNT avec disque dur
» Problème avec W9, M6 et NRJ12

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cupid Human :: 楽園RAKUEN
Le jardin d'Eden s'offre aux habitants
 :: 都心▬centre ville :: working palace :: rakuen no manoko
-