AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Avis aux « anciens » partenariats,
comme vous pouvez le constater, le forum à subit un changement assez majeur. De ce fait -et pour faire totalement peau neuve- nous avons supprimé tout partenaires. normalement nous avons fait le tour des po-potes (ou alors ça ne saurait tarder), mais supprimez-nous quand même de votre liste, ça évitera de fausser ; de toute façon nous passerons vous voir.~ merci à tous et très bonne continuation à vous tous keur sur vous.
Cupid Human et ses post vacants,
Vous n'arrivez pas à vous décidez qui interpréter dans ce forum? Eh bien ils se trouvent que des membres débordant d'imagination vous on créés des scénarios digne de ce nom ; vous les trouverez ici. Pas mal de choses négociables pouvant s'adapter à vos besoins, venez y déposer vos envies et vos contraintes!En revanche, pour un côté un peu plus « stricte » voici des post vacants -momentanément fermé- ici à peine créés et demandent déjà à être adoptés! Venez jouer ces personnages tant attendus et si jamais quelques choses vous turlupines partez écrire un mp aux membres du staff!

Partagez | 
 

 Discussion et excuses ft. Mori Cain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
le blaze : piou
célébrité : Tao Okamoto
groupe : /
Messages : 67
dans le jeu depuis : 03/05/2015
Mori Ayane
銀 modest karma | badly kindly
Identifiant du sujet   Dim 15 Nov - 22:32




C’était une journée difficile qui se terminait. Le nouveau grand patron de l’agence avait, depuis une semaine, réalisé la tourné des agences afin de se faire connaître et de prendre connaissance des différents lieux. Tous les employés étaient sûr le quai vive, cherchant à se montrer et à se faire bien voir. Ayane s’était contentée de se lever à son passage pour le saluer ploiement avant de se remettre à son travail. La plus part de ses collègues l’avaient alors incendié, critiquant son comportement décrit comme insultant et inapproprié. Jalousaient-ils le fait qu’elle ne se mettait aucune pression car elle ne souhaitait aucune progression de carrière ? Peut-être, mais cela lui importait peu.
Dans son tailleur, elle quitta le bus, se massant la nuque et soupirant. Daichi ne serait probablement pas là ce soir. Elle se doutait bien qu’il finirait dans le lit d’un ou d’une autre. Depuis qu’elle avait décidé de sévir en le privant de tout attouchement, il rentrait que rarement à l’appartement. Cela n’arrangeait pas son cas à ses yeux, mais elle en était malheureusement amoureuse et il était le père de sa fille : elle ne pouvait donc se résoudre à le quitter.
Alors qu’elle était arrivée en haut des marches elle fut surprise de voir la silhouette accroupis d’Hana devant sa porte. Son expression était neutre et voyant sa mère arriver elle se leva, la saluant d’un signe de tête. « Comment ça se fait que tu sois ici Hana ? Cain n’est pas avec toi ? » Ce n’était pourtant pas son jour de garde et de souvenir ils n’avaient pas prévus de dîner à l’appartement. Tout en posant un regard interrogateur sur sa fille, elle ouvrit l’invita à rentrer à sa suite.
« Tonton ne m’a pas récupéré à l’école. » Prononça Hana de manière calme et détaché. Ayane arqua un sourcil. C’était inhabituel de la part de son cousin d’oublier de s’occuper de sa nièce. « C’est la première fois ? 
- Non, c’est la troisième fois.
- Pardon ? Il va m’entendre celui-là !
- Ayane, ne lui cri pas trop dessus. Je crois que tonton ne va pas bien. Ces dernier temps je dois me débrouiller toute seule…»
Une chaleur de colère montait en elle, mais elle essaya de ne rien montrer face à sa fille.
« Tu n’as pas encore mangé ?
- Tu me fais une omelette ?
- Bien sûr, avec plein de ketchup ? »

(...) Elle était levée au première heure. Daichi n’était pas encore rentré. Hana dormait paisiblement sur le canapé. Son souffle calme et régulier soulevait de fines mèches de cheveux qui avait dû lui tomber sur le visage durant la nuit. Buvant son café dans la cuisine ouverte, Ayane regardait sa fille endormi. Elle repensa alors à l’époque où elle avait fuit, elle n’était pas prête, mais était-ce une excuse pour avoir abandonné sa fille comme ça ? Soupirant, elle attrapa son téléphone portable et entrepris d’envoyer un message à Cain. « Va falloir qu’on parle aujourd’hui. Je sais que je ne suis pas un bon exemple, mais tu as intérêt à préparer une bonne excuse sur le fait que tu laisse ma fille se débrouiller seule. Si tu n’es plus capable de t’en occuper, dit-le et je la récupère. »
Vers 10h, après qu’Hana ai pris sa douche et son petit déjeuné, elles prirent toutes les deux le bus pour se rendre chez Cain. Durant le trajet elles restèrent silencieuses. Ayane savait qu’Hana aimait regarder en silence les paysage défiler sous ses yeux, alors elle respectait son choix. Lorsque l’arrêt approcha, Hana appuya d’elle-même sur la demande d’arrêt et se posa devant la porte automatique. Sa mère la suivit, un sourire aux lèvres. Sa fille était décidément très débrouillarde.
Descendu, la petite attrapa la main de sa mère et c’est toujours dans le silence qu’elles marchèrent jusqu’à un petit immeuble. Devant la porte de l’appartement de Cain, Hana fit un signe de tête positif à Ayane lui signalant que tout irait bien. C’est donc confiante qu’elle donna trois petits coups calmes. Quand la porte s’ouvrir, Hana salua son oncle avant de se déchausser et de vaquer à ses activités. Ayane elle resta devant lui, croisant les bras, son visage devenant plus sévère. « J’espère que tu as une bonne excuse… » se contenta-t-elle de dire avant d’entrer à son tour.
Sex Ain't better than love - Signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le blaze : Nolee
célébrité : Kamenashi Kazuya
multi compte : chanteur & chanteuse & schizophrène
rp archivé : 1
Messages : 637
dans le jeu depuis : 29/09/2014
karma scale : 4 points, pour le moment
Mori Caïn
銀 modest karma | coolest admin
Identifiant du sujet   Dim 15 Nov - 23:32
devant ma fenêtre, j'attendais la venue d'Ayane. Je n'avais ni répondu à son message ni daigner prendre le téléphone pour l'appeler. Et surtout pour quoi faire ? Allais-je lui donner la vraie version et surtout que son très cher petit ami m'avait dragué dans le seul but de me mettre dans son lit, pour qu'au final je trébuche dans celui de son meilleur ami?! Je frissonnais et me recroquevilla aussitôt.

De toute façon, je devrais lui donner une raison d'avoir délaisser Hana ainsi. Elle était en quelque sorte. Cette petite m'avait fait ce que j'étais censé lui apporter. Les rôles inversés, j'avais honte de mon mutisme. Les yeux dans le vague, je me redressa cependant lorsque la résonna des bruits derrière elle. J'inspirais et expirais pour me donner du courage en me regardant dans le miroir. Je décryptais mon reflet et je n'avais effectivement pas l'air humain. Pale, les yeux vitreux et les vêtements froissés j'avais là une "somptueuse" toilette pour recevoir.

Quelques pas plus tard, j'ouvrais la porte sur les deux femmes de ma vie et leur souris avec peine. Seule Ayane ne tomba dans le panneau et campa sur ses positions. j'espère que tu as une bonne excuse… une bonne excuse, je ne pensais pas autant mais une excuse oui sûrement. Lui prenant doucement la main, je la conduisis de la cuisine jusqu'à la chambre pour que nous nous asseyons sur le lit, une bouteille à la main.

Quant à moi, je préféra le sol et me mît en tailleur. Depuis que je savais que c'était Daichi le fautif de l'histoire, je n'arrivais plus à la regarder dans les yeux... Cela devenait intenable de ne plus faire face à sa propre famille. Eh dire qu'elle s'était remise avec cet énergumène et qui plus est être le père de son enfant. Roulant les yeux du plafond au sol je soupirais en me plaçant à genoux. le week-end dernier je suis allais à une soirée. c'était sympa. dis-je à peine. Putain ça ne me ressemblait pas du tout ! J'étais un bon à rien et surtout faible.

Fatalement je releva le menton vers elle et planta finalement mes yeux dans les siens. Enfin. ton copain, daichi m'a abordé. au début j'ai pas fait gaffe et j'ai omis de dire que je te connaissais. ça l'aurait calmé. bref, il a juste essayer deux trois fois de me draguer pour qu'il ne rentre pas seul si tu vois ce que je veux dire. en marquant un temps de pause, je lui laisser entrer l'information que Daichi était venu m'accoster sans se souvenir de nos rencontres familiales. Il était con, il était con écoutez.

bref, je sais pas par quel moyen c'est arrivé mais quand j'ai réussi à me défaire de lui, un de ses amis est arrivé à la soirée. il m'a obligé à passer du temps avec daichi. oui, "passer du temps" être à coté de lui et faire la potiche en quelque sorte. Je détestais cette image que ce gars m'avait collé mais j'y étais bien forcé de l'accepter si je voulais rentrer chez moi.

En soupirant, je baissa la tête et me triturais les doigts. Cette partie devenait plus difficile que je ne l'aurais imaginé. il a tenté de m'embrasser et je l'ai rembarré. je suis pas gay... je pense qu'il était choqué mais il s'était aussi résolu de ne plus m'embêter. mais son pote ne l'entendait pas de cette manière.

Je me tirais le col de mon t-shirt. J'avais chaud. C'était difficile. Dure et presqu'insoutenable tout ce que je fournissais à la seconde. Je fuyais à nouveau son regard, j'avais honte de moi. si j'ai négligé ta fille, et j'en suis désolé ayane tu sais bien que j'aime cette petite, c'est parce que ce gars m'a fait mettre plus bas que terre. je ne suis même plus humain. je suis souillé.

Mes mains vinrent à ma gorge et je partis subitement hors de la chambre. Mes pas me guidèrent jusqu'à la cuisine, je repris mon souffle et tenta de reprendre mes idées claires. J'y arrivais pas et des images du week-end dernier me revenait. Je serrais le plan de travail de mes phalanges tremblantes. Je n'en pouvais plus. Fermant les yeux, je murmurais que j'étais désolé. Désolé pour Hana, désolé pour Ayane.
Sex Ain't better than love - Signature




【世界で一番おひめさま そういう扱い 心得てよね】 :012:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le blaze : piou
célébrité : Tao Okamoto
groupe : /
Messages : 67
dans le jeu depuis : 03/05/2015
Mori Ayane
銀 modest karma | badly kindly
Identifiant du sujet   Lun 16 Nov - 9:45
Ayane n’était pas si naïve que cela. Face au sourire charmeur de son cousin elle resta sur ses positions, les bras croisés, se tenant droite, le visage ferme. Alors qu’elle entra et se posa dans la cuisine, espérant obtenir de bonnes excuses, le plus jeune l’attrapa doucement par la main, l’emmenant dans sa chambre. Elle arqua un sourcil, comme à son habitude, tout en posant un regard interrogateur sur son dos. Était-ce si grave que cela pour qu’ils ne puissent en discuter sans se cacher ?
Assise sur le lit, elle ramena ses jambes à son niveau, posant sa tête sur ses genoux. Silencieuse, elle regarda Caïn s’assoir, puis s’agenouiller. Il semblait être dans l’incapacité de la regarder en face. Qu’elle était la faute qu’il avait commis pour se sentir si coupable ? Inquiète de la tournure que pouvait prendre les chose, Ayane se mordilla l’intérieur des lèvres.
C’est toujours inquiète et en silence qu’elle écouta les paroles de Caïn. Il commença faiblement, comme s’il allait raconter une histoire. Puis soudain il se redressa, plantant son regard dans le sien. Prise de surprise Ayane hoqueta. Non pas uniquement pas le regain de confiance de son cousin, mais aussi par la nouvelle qu’il lui annonçait. Elle savait que son compagnon était le pire des salauds, mais là, ce n’était pas imaginable. N’avait-il pas souvenir que Caïn était son cousin ? Ou tout du moins qu’il était un proche d’Ayane?
La surprise avalé, elle reporta son attention sur la suite de l’histoire. Caïn semblait avoir de plus en plus de mal à s’exprimer, comme-ci plus l’histoire avançait, plus des annonces sombres allaient tomber. Elle voulu se lever pour le prendre dans ses bras, lui faire comprendre qu’elle serait là pour lui, mais elle était incapable de bouger. Impuissante, elle le regarda s’effriter, tomber dans un monde de noirceur. Il n’en pouvait plus, c’était visible. Non, il n’avait à s’excuser à ses yeux, il y avait de quoi négliger les autres dans ce genre de situation.
Son cousin quitta précipitamment la pièce, la laissant seule. Ses jambes tombèrent le long du lit pendant qu’elle porta ses mains à son visage. Dans larmes avaient commencé à couler. Non pas de peine pour Caïn, mais de colère. Elle sentait se grondement sourd au fond d’elle, cette envie d’en finir avec ce cauchemars. Il était sûr qu’elle aurait une discussion avec cet être ignoble que pouvait être Daichi. Elle avait beau l’aimer, elle avait beau passer outre ses aventures, il venait de franchir une ligne dangereuse.
Une fois sa colère calmait, elle rejoignit son cousin dans la cuisine. Là, elle posa sa tête sur son épaule, lui caressant le dos d’une main, comme le ferait une grand soeur qui souhaite rassurer son petit frère. « Ne t’inquiète pas pour Hana. Ce n’est pas de ta faute. » Ayane lui adressa un sourire tendre entre des larmes toujours visible. Même si elle aurait voulu que son cousin se taise, ne lui raconte jamais cette histoire, elle ne pouvait lui en vouloir : c’était lui la victime dans l’histoire, elle n’était qu’un dommage collatéral à côté de lui. « Va te prendre une douche, ça te fera du bien. En attendant je te prépare à manger. Ok ? »
Elle lui ébouriffa les cheveux, puis le poussa de la cuisine. Hana, qui jusque là avait sagement vaqué à ses occupations réapparut pour attraper la main de son oncle. Avec un grand sourire elle le tira vers la salle de bain, comme pour lui intimer qu’il n’avait pas le choix, qu’il fallait qu’il écoute sa mère. Ayane ne put se retenir de sourire face à cette scène. Un enfant pouvait vraiment devenir un rayon de soleil malgré toutes les difficultés qu’ils peuvent représenter. Une fois Caïn dans la salle de bain, elle invita sa fille à la rejoindre pour l’aider dans la cuisine. À deux, elles préparèrent le meilleur repas possible avec ce qu’il restait dans le frigo.
Sex Ain't better than love - Signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le blaze : Nolee
célébrité : Kamenashi Kazuya
multi compte : chanteur & chanteuse & schizophrène
rp archivé : 1
Messages : 637
dans le jeu depuis : 29/09/2014
karma scale : 4 points, pour le moment
Mori Caïn
銀 modest karma | coolest admin
Identifiant du sujet   Lun 16 Nov - 21:51
alors que j'étais plongé dans mes pensées et que les souvenirs réapparaissait comme des flash. Vaguement, avec ses paroles dans la tête. Néanmoins, mes mains relâchèrent leur emprise lorsque je sentis les pots réconfortant d'Ayane, ma cousine. Je me releva sous sa caresse et la fixa. Elle avait compris. Il était inutile de tergiverser davantage. Et cela m'engagerais à ne pas continuer les détails de cette nuit que j'aurais préféré oublier.

Ainsi, je me laissa aller avec ma petite Hana et m'enferma dans la salle de bain. Quand j'entendis le claquement du verrou sous le poids de la porte, je m'y appuya aussitôt. Me laissant ensuite glisser sur elle, je joignis mes jambes contre mon torse et réfléchis quelques instants. C'était sans nul doute sur ma vengeance que je portais mes intentions, bien que je l'avais déjà effectué le lendemain en me réveillant. Mais c'était sans compter sur la facilité que j'avais fuis ; il devait beaucoup plus morfler.

Daichi était passé me voir au travail, s'était excusé et cela s'était terminé ainsi. Il était partit et je ne l'avais plus recontacté depuis. Je recevais simplement des messages d'excuses de sa part. Mais je n'avais pas l'envie ni le mérite de le dire à Ayane. Je n'avais pas le laisser filer ainsi. J'étais peut-être mesquin avec lui mais ce qu'ils m'avaient tous les deux n'avait d'égal. Mes yeux se relevaient vers l'horizon, un point imaginaire que je contemplais sans cesse lorsque je souhaitais faire le point sur ma vie.

Puis, lentement, je défis mon gilet et retira mon pull. De la même manière, mes chaussettes trouvèrent le sol comme nouveau logis ainsi que mon pantalon. Je me précipita vers la baignoire pour retirer le dernier habit et partis dans la baignoire. L'eau coulait sur mes cheveux qui se mouillèrent d'une vitesse fulgurante. Je ressentis immédiatement les bienfaits de l'eau chaude sur ma peau.

(...) Sortant, une serviette sur la tête, je rejoignis les deux filles dans la cuisine et posa mes mains sur les épaules d'Hana, un petit sourire à Ayane. vous... préparez quoi? Avant même que je n'eus le temps de dire quoique ce soit, Hana prit avec soin la cuillère plus grosse qu'elle et me la tendit pour que je goûte. Alors, sans broncher, je m'exécutais et souriait lorsque je goûta à sa saveur. J'applaudis aussitôt les talents culinaires d'Hana avant d'attraper doucement le bras d'Ayane. je peux te parler, deux minutes? ça sera pas long promis. demandais-je en regardant Hana.

Je me mis à sa hauteur et lui saisit les bras. hana, on va parler avec ayane. on revient tout de suite, en attendant tu nous prépare un bon petit plant, hein? Un sourire et nous étions tous les deux partis dans le salon. Quant à moi et ma posture, j'adoptais une silhouette nerveuse ; les jambes qui bougeaient dans tous les sens, les bras qui ne savaient pas s'il fallait se croiser ou bien se détendre le long de mon corps. La seule chose dont j'étais sûr était de me racler la gorge avant de parler. bien euh... ayane? je n'ai pas envie que ça s'ébruite, d'accord? donc... aucuns mori ne doit le savoir. je n'ai pas envie que tout le monde le sache, je n'ai pas envie. c'est arrivé point final. de toute façon, junkei a déjà payé pour ça et je compte bien continuer.
Sex Ain't better than love - Signature




【世界で一番おひめさま そういう扱い 心得てよね】 :012:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le blaze : piou
célébrité : Tao Okamoto
groupe : /
Messages : 67
dans le jeu depuis : 03/05/2015
Mori Ayane
銀 modest karma | badly kindly
Identifiant du sujet   Mar 17 Nov - 19:56
Dans la petite cuisine, les deux femmes étaient occupées à préparer le repas. Chacune avait son rôle, tout était naturelle, comme-ci Ayane avait toujours vécu en ces lieux. Lorsqu’elle y songea, elle eu un rictus embarrassé. Six ans, cela pouvait être long, encore plus pour une absence. Elle secoua la tête, chassant cette idée. Hana posa alors un regard interrogateur sur sa mère qui la rassura d’un sourire.
De la cuisine il était possible d’entendre l’eau de la douche couler. Cain avait donc suivit la suggestion de sa cousine. Elle en était heureuse. Ayane pensa au fait qu’il faudrait probablement qu’elle s’occupe un peu plus de lui dans les jours à venir. Il avait besoin de quelqu’un pour le soutenir, pour lui changer les idées. Elle ne douta pas qu’Hana sache s’occuper de le divertir, mais une enfant n’est pas une adulte.
Alors qu’elle se perdait dans ses réflexions silencieuses, Cain apparut, une serviette sur les cheveux ; ce qui ne manqua pas de la faire rire. Il s’enquit de quel sorte de plats étaient préparés et eu pour toute réponse le droit de goûter de la part d’Hana. Lorsqu’ils vivaient ce genre de scène, Ayane se disait que c’était ce genre de famille qu’elle aurait souhaité. Que Daichi soit tendre avec elle et respectueux. Mais surtout qu’il apprenne l’existence de sa fille. Elle soupira, de nombreuses disputes étaient encore à prévoir avant d’atteindre cette idylle.
Soudain Cain lui tira légèrement le bras, lui demandant de le suivre pour parler. Elle acquiesça d’un signe de tête. Après avoir expliqué à Hana qu’il fallait qu’elle reste sagement dans la cuisine, le plus jeune se dirigea dans le salon, avec sa cousine à sa suite. Elle le regarda interrogatrice, il était à nouveau incertain de l’attitude à adopter. Il avait probablement quelques chose de gênant à lui demander. Pourtant quand il laissa enfin les mots former des phrases, elle se précipita de lui offrit son sourire maternel. « Bien sûr Cain, je ne comptais pas l’ébruiter. Je ne suis pas stupide, pour qui me prends-tu ? » Elle lui donna un léger coup de coude dans les côtes avant de reprendre son sérieux. « D’ailleurs, puisqu’on en parle, je pensais rester ici quelques jours. Qu’en dis-tu ? Ainsi je pourrais m’occuper de toi et d’Hana. »
Ayane jeta un regard dans la cuisine, s’assurant que sa fille ne faisait pas de bêtise. « Tu pourras te reposer et prendre soin de toi. Et puis, je pense qu’il serait mieux pour moi de ne pas rentrer tout de suite… » Oui, elle sentait au fond elle qu’elle pourrait exploser à tout moment en face de Daichi si elle le voyait. Il fallait qu’ils en discutent, c’était une certitude, mais il serait plus prudent qu’elle laisse le tout refroidir un peu. Avec lui, c’était une bombe à retardement. Qui sait ce qui pourrait arriver lors de leur prochaine dispute ? Car Ayane ne se le cachait pas, elle savait que ce ne serait pas une discussion calme entre deux adultes. Ils étaient bien trop expressif l’un et l’autre. Si elle avait été toujours calme et réservée, avec lui, elle avait abandonné l’idée de se sacrifier pour leur bonheur, bien qu’elle le fasse encore en fermant les yeux sur ses aventures.
Sex Ain't better than love - Signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le blaze : Nolee
célébrité : Kamenashi Kazuya
multi compte : chanteur & chanteuse & schizophrène
rp archivé : 1
Messages : 637
dans le jeu depuis : 29/09/2014
karma scale : 4 points, pour le moment
Mori Caïn
銀 modest karma | coolest admin
Identifiant du sujet   Ven 20 Nov - 22:27
tout de suite, je me rassura par son ton maternelle et son sourire rassurant. Rapidement je sentis une chaleur envahir mon corps. Ayane était tout pour moi, hormis mon jumeau, elle était mon piller. La seule qui était au courant de tout... Sauf de ce qui s'était passé au lycée. Je grimaçais et repris aussitôt une attitude calme lorsqu'elle reporta son attention sur moi. Je hochais la tête, buvant ses paroles et n'oublia pas de la remercier.

Tout deux, nous jetâmes un regard sur la cuisine. Voir la petite s'affairer dans une telle tâche me faisait doucement sourire. Elle était mignonne et ça on ne pouvait pas enlever cette candeur. je crois que ça me ferais du bien de vous avoir toutes les deux oui. Et puis, comme elle disait, cela l'éviterais de détruire son appartement avec ses cris et ceux de Daichi. J'imaginais la dispute et je n'étais pas du tout pour changer mon corps avec celui de son copain qui allait passer un sacré quart-d'heure.

Je souffla et m'assieds sur le canapé lorsqu'Hana vint appeler sa mère pour l'aider à déballer toute la nourriture dans un magnifique plat digne de son travail. Je souriais et indiqua à Ayane où t'étais rangé. J'avais envie de penser seul dans le salon et cette petite éclipse tombait à pic. La petite fille attrapait la manche d'Ayane sans savoir que sa mère était revenue avec celui qui l'avait mis au monde. S'il savait...

Quelques minutes plus tard je m'approcha de la cuisine et toqua dans mon propre atelier pour u entrer totalement. Hana tourna son regard vers moi et me lança son plus beau regard malicieux avant de s'écarter pour que j'observe son travail. avec l'aide de mon assistante! Je leva mon regard sur Ayane et la félicita avant de prendre une assiette déjà toute prête. Nous mangions tous ensemble et je souriais de ce beau souvenir que nous partagions.

Mes yeux se tournèrent vers Hana. Ma main s'étendit jusqu'à sa chevelure que je caressais tendrement. hana, ça te dirais de rester quelques jours avec moi? et puis tu auras aussi ayane. elle me regardait avec ses grands yeux ronds et souriait de plus belle. on restera tous les trois et ce sera mieux comme ça. dis-je d'un ton maussade non souhaité. A vrai dire, je disais plutôt cela pour moi-même. J'avais envie que tout cela s'arrange et vite. J'avais une vie que j'ai laissé de côté, un chemin à reprendre et surtout... je voulais me venger. Mais les filles avec moi, cela me permettait aussi de faire une parenthèse sur le monde extérieur et d'être égoïste, les laissant avec moi.
HRP:
 
Sex Ain't better than love - Signature




【世界で一番おひめさま そういう扱い 心得てよね】 :012:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Identifiant du sujet   Aujourd'hui à 15:42
Sex Ain't better than love - Signature
Revenir en haut Aller en bas
 

Discussion et excuses ft. Mori Cain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Enid Blyton, biopic de la BBC + discussion sur son oeuvre
» l'antre de CAIN
» Mille excuses !
» [Suggestion] Lien vers le dernier message non lu d'une discussion
» Avec mes excuses

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cupid Human :: 楽園RAKUEN
Le jardin d'Eden s'offre aux habitants
 :: マンション▬résidences :: m-n-o-p. :: Mori Caïn's appartment
-