AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Avis aux « anciens » partenariats,
comme vous pouvez le constater, le forum à subit un changement assez majeur. De ce fait -et pour faire totalement peau neuve- nous avons supprimé tout partenaires. normalement nous avons fait le tour des po-potes (ou alors ça ne saurait tarder), mais supprimez-nous quand même de votre liste, ça évitera de fausser ; de toute façon nous passerons vous voir.~ merci à tous et très bonne continuation à vous tous keur sur vous.
Cupid Human et ses post vacants,
Vous n'arrivez pas à vous décidez qui interpréter dans ce forum? Eh bien ils se trouvent que des membres débordant d'imagination vous on créés des scénarios digne de ce nom ; vous les trouverez ici. Pas mal de choses négociables pouvant s'adapter à vos besoins, venez y déposer vos envies et vos contraintes!En revanche, pour un côté un peu plus « stricte » voici des post vacants -momentanément fermé- ici à peine créés et demandent déjà à être adoptés! Venez jouer ces personnages tant attendus et si jamais quelques choses vous turlupines partez écrire un mp aux membres du staff!

Partagez | 
 

 Long time no see ♦ Daichi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
le blaze : jiyuuai
célébrité : Im Jin Ah
groupe : 青銅 bad karma
Messages : 52
dans le jeu depuis : 26/11/2015
karma scale : -20 pts, pour le moment
Nguyen Iseul
青銅 bad karma | the loosers
Identifiant du sujet   Dim 29 Nov - 12:39

    Vendredi soir. Il me fallait sortir. J’avais encore quelques difficultés à me repérer dans cette ville étrange, toutefois, ce n’était pas une excuse suffisante pour rester enfermée entre les quatre murs de mon micro-appartement. Enveloppée dans une longue veste épaisse, je laissais mes escarpins me guider où bon leur semblait. J’étais bien décidée à trouver un endroit plus ou moins convenable où passer les prochaines heures, et, de préférence, gratuitement. La nuit était déjà bien entamée, et un léger vent frais se faufilait dans les ruelles à peine éclairées par les lampadaires, effleurant doucement mon visage découvert. Je passais devant quelques bars, certains terriblement malfamés à mon sens. Finalement, après quelques mètres, un lieu attira mon attention. Au vue de la devanture, des gens attendant à l’extérieur, tout semblait indiquer une fête un peu plus privée ; c’était parfait. Un sourire en coin étirant mes lèvres teintées d’un beau rouge, je m’avançais convaincue. Je ne prenais pas la peine de faire la queue, passant sans vergogne devant hommes et femmes aux murmures agacés, d’autant que je n’avais aucune invitation. Cependant, arrivée face au videur, j’étais sure et certaine de pouvoir entrer. Il me regarda d’un air peu commode, m'ordonnant de sa voix grave de lui présenter la dite invitation. Alors, posant ma fine main sur son épaule, je lui soufflais quelques paroles à l’oreille. Lui délivrant mon plus beau sourire, je le regardais. Puis, cachant avec brio mon amusement, j’entrais dans ce qui me semblait être un bar privatisé pour une occasion inconnue ; non pas que la raison fusse importante, non, je n'en avais que faire. L’important était d'être entrée, point.

    Je me débarrassais bien vite de mon manteau, dévoilant ainsi une charmante robe noire au dos nu. Je pris place au bar, m’asseyant en hauteur, jambes croisées que mon vêtement avait plaisir à dévoiler. Cheveux ondulés ramenés sur le côté, j’attendais patiemment. Rapidement, un verre vint se poser devant moi. Le barman répondit à mon regard interrogateur en m’indiquant que le cocktail était offert par un homme assis sur une banquette un peu plus loin. Je me saisis ainsi de l’objet contenant un liquide d’une belle couleur rouge orangée, qui me semblait tout d’un Cosmopolitan. Je me tournais très légèrement, répondant au léger signe de la main du généreux en levant doucement mon verre avant de le porter à mes lèvres. C’était parfait. Il semblait que même ici-bas les techniques les plus simplistes pouvaient faire leur effet. Toutefois, je restais à ma place, touchant du bout du doigt la rondelle de citron apposé au rebord de mon verre. Il était tout bonnement hors de question que je me jette dans les bras du premier intéressé ; je préférais faire languir. S’il était vraiment décidé à venir me voir, il se déplacerait de lui-même. Sinon, une autre personne le ferait. Je n’avais aucun doute là-dessus. Il n’était pas une heure. La nuit ne faisait que commencer. J’étais patiente, et prenais tout le temps possible pour terminer ma boisson. Quelqu’un viendrait bien assez vite pour m’en commander une autre, non ?
Sex Ain't better than love - Signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
le blaze : Nolee <c>
célébrité : Tanaka Koki
groupe : 青銅 bad karma
multi compte : nanae, arata, caïn
rp archivé : 2
Messages : 249
dans le jeu depuis : 27/10/2014
karma scale : - 60 points, pour le moment
Honjô Daichi
青銅 bad karma | the loosers
Identifiant du sujet   Dim 29 Nov - 21:26
— tenue. ☾ On était bien, on était tous beaux. Bref, on savait exactement qu'on allait passé une bonne soirée. Alors on entra dans la soirée comme des rois. Les regards dans la file d'attente n'étaient pas méchants, non je voyais qu'ils nous enviaient tous. Et ils avaient raison. Un grand bruit annonça notre venue ; ceux qui avaient l'habitude de nous voir sur une estrade étaient bien agréablement surpris de nous voir sans un instrument de musique. Aujourd'hui, enfin plutôt ce soir-là nous étions de simples citoyens moyens. Un de mes amis commanda une bouteille à notre table VIP habituelle et nous partîmes tous s'asseoir là-bas.

Mais juste à mon axe, dans mon champ de vision, une extraordinaire muse accaparant mon attention. La serveuse arriva avec la bouteille et les verres, je ne m'obligea même pas à la saluer mais la poussa pour qu'elle ne me gêne guère dans la contemplation de cette charmante inconnue. Mon voisin remarqua mon attention ailleurs et me tapota le coude. eh bien on dirait que le daichi a trouvé sa proie pour ce soir. aussi, je ne pris pas le temps de répondre. Non, elle était bien plus qu'une simple proie. C'était étrange et je ne pouvais pas non plus l'affirmer maintenant mais cette femme me rappelait quelqu'un.

Et l'attirance que j'avais pour elle n'était pas inconnu à mon corps. Je plissais les yeux pour me concentrer mais retira tout de suite cette allure de mon visage ; il était évident que je n'allais pas l'attirer comme ça. Je paraissait comme le premier des dragueurs du dimanche ainsi. La voyant triturer son cosmopolitain, je devinais que la très chère chercher à mouvementé sa soirée. Elle était venue seule, elle voulait donc de l'action n'est-ce pas? J'étirais mon sourire et me leva, obstruant les paroles de mes amis.

Ainsi, je marcha jusqu'à elle et m'installa devant un bras sur le dossier de la chaise et l'autre, coude sur la table et le dos de ma main sur le menton. hello. lui dis-je simplement. Mes yeux tombèrent sur son alcool. sérieusement? un simple cosmo? tu mérite un peu mieux, tu crois pas? sans lui laisser le temps de répondre, je hélais un serveur et commanda. un sex on the beach avec un caïpi' pour moi. je tourna mes yeux vers la belle muse lorsque le serveur partit avec nos commandes et lui sourit. au fait, moi c'est daichi, honjô daichi. ça fait plaisir de voir de l'originalité dans cette boîte.
Sex Ain't better than love - Signature




« two letters for the others ; FU »
chaque fois qu’un mec rencontre une fille, il a envie de regarder ses seins. Un homme doit faire appel à toute sa volonté pour ne pas regarder ces globes dorés dont les cimes fabuleuses sont pointées vers le haut, visant directement ses yeux.© .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
le blaze : jiyuuai
célébrité : Im Jin Ah
groupe : 青銅 bad karma
Messages : 52
dans le jeu depuis : 26/11/2015
karma scale : -20 pts, pour le moment
Nguyen Iseul
青銅 bad karma | the loosers
Identifiant du sujet   Lun 30 Nov - 15:02

    Mon verre finalement vide, je sentis une présence à mes côtés. Mon but premier étant de feinter un manque de réaction total, je ne pris pas la peine de jeter un seul regard à l’inconnu qui prenait place à quelques centimètres de moi. Puis, une salutation suivie. Un timbre de voix qui me semblait très étrangement familier. Toutefois, je ne réagis pas plus que cela à mon éventuelle hypothèse. Nous étions dans un lieu où un certain bruit de fond se faisait entendre, et cela ne voulait rien dire. Je parais mon visage d’un simple sourire, tournant alors légèrement la tête pour porter mon attention sur la charmante personne qui venait se présenter à moi. Mon sourire s’accentua d’autant plus lorsque je reconnus mon interlocuteur. « Sérieusement ? Un simple cosmo ? Tu mérites un peu mieux, tu crois pas ? ». J’étais surprise de le voir ici, mais, n’en montra rien. J’avais un sérieux doute quant au fait qu’il ne me reconnaisse pas. L’éclairage peut-être ? Ou avait-il un grand manque de perspicacité ? Plaçant une main sous mon menton à mon tour, je le regardais avec insistance.

    « Certains préfèrent commencer en douceur, même si j’avoue préférer les sous-entendus plus directs. »

    Répondis-je simplement alors qu’il venait de terminer sa commande. Ses choix ne m’étonnaient guère. Il ne semblait pas avoir beaucoup changé. A dire vrai, je n’étais plus certaine de l’époque à laquelle nous nous étions quittés. Voilà qu’il se présentait à présent. Je baissais un instant la tête, changeant simplement mes cheveux de côté ; simple feinte pour retenir un rire quant à son comportement. Quel idiot. J’étais soudainement ravie de cette situation singulière. Le barman amena notre commande, et je posais délicatement mes doigts sur les jolies courbes du verre, remontant jusqu’à la paille pour jouer lentement avec.

    « J’espère que cette originalité te fera passer une excellente soirée. »

    Je lui souris, ne prenant pas la peine de me présenter à mon tour. Non. Pas tout de suite. Je craignais que quelques souvenirs incongrus ne lui reviennent en mémoire si j’en venais à prononcer mon nom. Je voulais m’amuser un peu, l’étudier avant de le ramener dans le passé. Je portais la paille à mes lèvres, dégustant quelques gorgées de mon cocktail en silence avant de reposer le verre sur le bar.

    « Toutefois… J’espère que ta petite amie n’en sera pas trop déçue… N’est-ce pas, Da-i-chi ? »

    J’accentuais son prénom, le soufflant presque en reprenant les mêmes intonations utilisées autrefois. Sa mémoire était-elle si médiocre que cela, ou bien, mon regard langoureux plongé soudainement dans le sien lui rappellera-t-il quelques souvenirs ?
Sex Ain't better than love - Signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
le blaze : Nolee <c>
célébrité : Tanaka Koki
groupe : 青銅 bad karma
multi compte : nanae, arata, caïn
rp archivé : 2
Messages : 249
dans le jeu depuis : 27/10/2014
karma scale : - 60 points, pour le moment
Honjô Daichi
青銅 bad karma | the loosers
Identifiant du sujet   Dim 6 Déc - 14:11
☾ je la laissais goûter le cocktail de mon choix et, ma foi, elle n'avait pas l'air de faire semblant de l'apprécier. La souriant en coin, je jetais cependant un regard discret vers le reste de mon groupe. La salle VIP semblait se remplir de femme aux jupes de plus ne plus courtes voire même inexistantes. Je haussais un sourcil puis me remit à contempler ma nouvelle muse. Elle, au moins elle était incroyable.

Mais ses mots me fit hoqueter de surprise. Ma copine? Comment était-elle au courant que je n'étais pas aussi libre que je le prétendais ? Les yeux toujours plantés dans ses rétines, je tapotais nerveusement le rebord de la table. ma... copine? on dirait que tu connais pas mal de choses sur ma personne. lui rétorquais-je tout en éludant sa question. C'était le soir, nous étions donc en soirée on était là pour profiter de ce la nocturne nous offrait, pas pour s'ennuyer de nos problèmes. Enfin, en l'occurrence c'était mon problème. Et seul moi pouvait le résoudre. La quitter au lieu que la tromper serait plus gentleman mais, comme un gamin je n'avais envie de lâcher mon jouet. Il était vieux, fissuré par le temps mais c'était mon premier. Le seul et l'unique apparemment. Ainsi et naturellement je ne pouvais me détacher de ma belle Ayane.

Mon sourire se fit moins joyeux, plus perdu dans les méandres de ma réflexion, la rétrospective de notre vie commune. La musique me fit reprendre mes priorités. Cette jeune inconnue dont je ne connais même pas le nom. A vrai dire, je m'en foutais un peu. Elle désirait être mystérieuse pour actionner l'attraction. Elle avait tout gagné en comprenant tout. C'était comme si nous nous connaissions d'auparavant. Je fronçais alors les sourcils, me penchant sur cette éventualité. Après être une stalkeuse aux hobbies bien étranges, elle pourrait aussi être une ancienne fréquentation. Je me pencha sur elle et avança mon buste sur elle. Seuls nos deux verres nous séparait et croyez-moi, je brûlais de désire, en sentant son parfum, de balayer ces alcools de la table pour effacer l'infime distance de nos deux corps.

dis... tu me dis quelqu'un, ce n'est pas du tout une technique de drague mais... j'hésitais puis j'achevais mon souffle contre ses lèvres. C'était pour dire ma proximité. on ne s'est pas déjà croisés quelque part?
Sex Ain't better than love - Signature




« two letters for the others ; FU »
chaque fois qu’un mec rencontre une fille, il a envie de regarder ses seins. Un homme doit faire appel à toute sa volonté pour ne pas regarder ces globes dorés dont les cimes fabuleuses sont pointées vers le haut, visant directement ses yeux.© .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
le blaze : jiyuuai
célébrité : Im Jin Ah
groupe : 青銅 bad karma
Messages : 52
dans le jeu depuis : 26/11/2015
karma scale : -20 pts, pour le moment
Nguyen Iseul
青銅 bad karma | the loosers
Identifiant du sujet   Dim 6 Déc - 17:20
    Je me délectais de sa réaction. Il était donc toujours avec elle. Il n’avait donc pas changé, ou du moins, il était à des kilomètres de me prouver le contraire. Soit dit en passant, j’en étais ravie. Cela rendrait apporterait à la soirée une petite touche de déjà-vu, et, je n’étais pas là pour m’en plaindre. « On dirait que tu connais pas mal de choses sur ma personne. » Un certain mélange de sentiments semblait traverser son esprit alors qu’il me rétorquait simplement ces quelques mots en réponse à ma remarque. Cette fois-ci, je ne puis me retenir de rire. Un rire clair, court dans le temps que je couvrais légèrement du dos de ma main contre mes lèvres. Je soupirais silencieusement en souriant de plus belle. Je n’étais certaine de pouvoir tenir bien longtemps sans lui lancer la vérité au visage. Pourtant, la situation était tellement risible qu’il me fallait tenir quelques minutes de plus. Passant une main dans mes cheveux, je reportais mon attention sur mon verre à présent à moitié plein. Mon rire sera l’unique réponse qu’il obtiendra à sa remarque, pour le moment.
    Alors que j’allais me saisir de mon beau verre, ma main s’arrêta, en suspens alors qu’il reprenait parole. Je le regardais s’approcher, en pleine étude de ma petite personne alors que sa mémoire semblait surchauffer en vain. Je ne marquais aucune réaction face à l’espace qui se restreignait de plus en plus entre nous. Je me contentais d’écouter ce qu’il avait à dire, ne quittant ses prunelles du regard. « On ne s’est pas déjà croisés quelque part ? » Un léger sourire en coin peignit mon visage. Je brisais ce qu’il restait d’espace entre nous en frôlant ses lèvres des miennes, laissant au passage une marque presque invisible de rouge sur celles-ci, pour venir jusqu’à son oreille y murmurer quelques mots.

    « Ne tarde pas trop à recouvrer la mémoire… »

    A ces mots je glissais de mon haut tabouret de bar. Je m’éloignais de quelques centimètres de son visage pour mieux le regarder. Tout sourire, je glissais ma main dans la sienne. Sensation qui me rappelait brusquement quelques souvenirs. C’était étrangement amusant, cette situation.

    « Allons danser. Peut-être cela te rappeler-t-il quelque chose ? »

    J’en doutais fortement, étant donné son caractère. Toutefois, c’était une excuse suffisante pour le faire mariner encore quelques minutes. Et puis, qui sait, peut-être les courbes de mon corps en mouvement lui feraient remonter quelques souvenirs non désagréables. Sans attendre une quelconque réponse de sa part, je l’attirais avec moi en direction de la piste de danse où je plaçais, un peu trop naturellement peut-être, sa main sur le bas de mes reins. Une de mes mains se glissa doucement vers son cou, jouant au passage avec une de ses boucles. Je ne le quittais du regard alors que la musique faisait doucement effet sur les mouvements de mon corps.
Sex Ain't better than love - Signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
le blaze : Nolee <c>
célébrité : Tanaka Koki
groupe : 青銅 bad karma
multi compte : nanae, arata, caïn
rp archivé : 2
Messages : 249
dans le jeu depuis : 27/10/2014
karma scale : - 60 points, pour le moment
Honjô Daichi
青銅 bad karma | the loosers
Identifiant du sujet   Dim 6 Déc - 21:37
☾ j'avais beau ressasser une rétrospective brève mais intense de mes nombreux flirts. Il fallait dire que je n'étais pas non plus très doué lorsqu'il était question de retenir un visage ou un nom. C'était bien pour cela que mes relations extra-conjugales n'avaient aucun lendemain ; au moins là-dessus il n'y avait pas de faute. Alors que je m'étais à sérieusement réfléchir à cette doucereuse femme, cette dernière vint briser l'espace qui nous séparait amèrement. Je sentis l'odeur de son parfuma et la lourdeur de son rouge-à-lèvres sur mes lèvres. Je devais être fin ainsi mais à vrai dire je m'en fichais royalement.

Mes yeux s'étaient plus ou moins baissés et dans ma tête c'était le carnaval de Rio, comprenant les dimensions exorbitantes des feux d'artifices. On pouvait enfin le dire ; j'étais comme un puceau qui vient de connaitre le sexe. Mais toujours aucun signe de souvenir avec cette bien mystérieuse muse. Je papillonnais lorsque la chaleur de sa main réveilla la fraîcheur de la mienne. Lentement et sans un mot, je la suivis jusqu'à la piste de danse et, sous ses réclamations chantées, je tentais vainement de me rappeler d'elle.

Nos corps se rapprochaient furieusement, la sensualité s'en découlait et nos ne faisaient qu'être sauvagement en symbiose. C'était comme si elle était la femme que j'avais toujours cherché et prié voir lors de mes escapades nocturnes. Puis soudain, lorsque ses cheveux vinrent me tenter sous mon nez y dégageant ainsi toute sa sensualité et son effluve, je lui saisis vivement sa taille et la colla contre moi. Mes mains remontèrent contre sa peau, ses courbes endiablées. Je l'embrassais de toute la rage et l'attente qu'elle avait osé me faire.

Quand, malgré moi, je dû reprendre mon souffle, je dégagea d'elle et la regarda dans les yeux. Son regard, ses pupilles, cet air espiègle. Aucun mot ne venaient mais des évènements. Flous, certes mais je commençais à comprendre. Sans un mot, je gardais une proximité avec elle comme une drogue. Sa chaleur me réchauffait automatiquement.
Sex Ain't better than love - Signature




« two letters for the others ; FU »
chaque fois qu’un mec rencontre une fille, il a envie de regarder ses seins. Un homme doit faire appel à toute sa volonté pour ne pas regarder ces globes dorés dont les cimes fabuleuses sont pointées vers le haut, visant directement ses yeux.© .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
le blaze : jiyuuai
célébrité : Im Jin Ah
groupe : 青銅 bad karma
Messages : 52
dans le jeu depuis : 26/11/2015
karma scale : -20 pts, pour le moment
Nguyen Iseul
青銅 bad karma | the loosers
Identifiant du sujet   Lun 7 Déc - 18:24
    Il me suivait sans un mot. Il me semblait alors que ses goûts en matière de femme n’avait pas réellement changés. C’était un bon point pour moi ; je n’aurais qu’à faire ressurgir les quelques réflexes déjà utilisés à son égard, en ne les modifiant qu’à moitié. Un bel avantage car, s’adapter à un homme n’était pas toujours chose facile lors d’une première rencontre. Certains les préféraient sophistiquées, d’autres les adoraient innocentes à protéger, et, d’autres encore arboraient un goût assez singulier pour les femmes directives. J’en avais déjà croisés de tout caractère. Toutefois, je laissais à chaque fois la même signature de sensualité, d’élégance, entrant le moins possible dans la vulgarité pour que mon appas s’accroche plus facilement.
    Le silence s’installa entre nous. La musique nous enveloppait alors que nos corps faisaient conversation. Je m’en contentais amplement, pour le moment. Cette proximité était agréable, soufflant de doux souvenirs à ma mémoire. Chacun de mes mouvements était calculé, je savais où poser mes mains et pour quelle raison. Pourtant, je n’avais pas prévu que Daichi me saisisse ainsi pour assaisonner notre danse d’un baiser endiablé. Son touché arracha à mon échine un frisson alors que je fermais les yeux pour profiter de cet instant, glissant une main dans sa nuque. Il semblait n’avoir pu se retenir plus longtemps. J’étais amusée. Mes lèvres s’étirèrent donc en un sourire malicieux lorsqu’elles s’éloignèrent des siennes. Je m’étonnais à penser que c’était trop court, mais, me retenais de retourner m’accrocher à sa bouche.
    Notre danse poursuit son cours, peut-être légèrement plus intimiste qu’elle ne l’était déjà auparavant. Je ne sus dire combien de temps nous restâmes ainsi. Je suivais le rythme de la musique sans en décrypter le moindre changement dans les pistes utilisées. Toutefois, je profitais d’un changement d’ambiance pour attirer Daichi hors de la piste vers une banquette. Je m’asseyais, toute proche de lui, le coude posée sur la banquette et la main dans mes cheveux légèrement relevés pour rafraichir ma nuque. De longues minutes s’étaient écoulées depuis ses premières paroles de la soirée, et, je me demandais s’il avait fini par réaliser. Il ne disait rien, certes. Cependant, cela ne voulait pas dire que mémoire ne lui était revenue… De ma main libre, je venais doucement caresser sa joue, effleurant du bout des doigts ses lèvres. Puis, je me penchais à son oreille.

    « Iseul. »

    Un souffle. Un murmure que lui-seul pouvait entendre dans tout ce brouhaha de musiques et de conversations. Je savais qu’il me reconnaitrait à présent. J’en étais certaine. Je reculais légèrement le visage, laissant malgré tout une certaine proximité, puis conclus ma présentation par un clin d’œil rapide. Etirant à nouveau mes lèvres en un sourire quelque peu vicieux, je sentis une réaction apparaitre dans ses prunelles que je n’avais cesse de fixer ; ses paroles ne devraient plus tarder à faire surface.

Sex Ain't better than love - Signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
le blaze : Nolee <c>
célébrité : Tanaka Koki
groupe : 青銅 bad karma
multi compte : nanae, arata, caïn
rp archivé : 2
Messages : 249
dans le jeu depuis : 27/10/2014
karma scale : - 60 points, pour le moment
Honjô Daichi
青銅 bad karma | the loosers
Identifiant du sujet   Dim 20 Déc - 12:29
☾ au fur et à mesure que la danse nous faisait oublier tout ce qu'il y avait autour, je me forçais à me rappeler de son visage. J'étais sûr qu'elle me rappelait quelqu'un, ou peut-être était-ce simplement une utopie tellement cette muse était magnifique sans semblant des autres femmes. Mais elle ramena bien vite à la vie lorsqu'elle m'attrapa par le bras pour nous asseoir sur la banquette. Ce ne fût qu'à cet instant présent que je me rappela d'elle. Parfaitement. La silhouette, la posture mais surtout ce geste ; lorsqu'elle dégagea ses cheveux de sa nuque. Elle avait cette fâcheuse manie qui l'a trahissait ce soir. En même temps que j'épelais son prénom, elle le fit aussi iseul. je me retourna subitement vers elle envisageant un minimum de distance entre elle et moi.

J'avais fait tout disparaitre ; son effluve, mon attirance pour elle, notre jeu. Tout était disparut dans les méandres de mes rencontre nocturnes et elle faisait bel et bien partie de ceux que je n'avais pas envie de revoir juste par question de politesse. Elle m'attirait comme un malencontreux péché, une tentation dont je n'avais pas les armes suffisantes pour la combattre. J'étais fait.

Je plaça instinctivement une main de mes cheveux et me gratta le sommet me demandant bien comment je pourrais maquiller ma fuite. Et actuellement, tout se brouillait comme si le temps se contrôlait par son charme. Merde! Même la femme avait le contrôle sur l'espace temps. Je me mordillais la lèvre inférieure et fuyais son regard comme la horrible des hontes collantes. rakuen et si petit en fait. ce fût tout ce que j'étais capable de dire face à elle mais intérieurement je maudissais mon karma, mon destin ou ma fatalité en tout cas c'était la faute des trois. Une mauvaise vie, un démentit et je me trouvais assis à côté d'elle. M'affalant un peu plus dans le canapé, après tout j'étais grillé moi-même autant s'enfoncer volontairement, je tourna mon visage vers elle l'accusant de mes yeux fusilleurs. Ils étaient totalement différent que pendant notre danse. qu'est-ce que tu cherche ici iseul? tu cherche encore une aventure? arrête c'est terminé, trouve toi un vraie hobby et surtout un job. puis je me releva ne sachant si j'avais gagné ou perdu la bataille ou la guerre. Néanmoins je me redressa et ne lui accorda aucun autre regard que celui du dédain. Je lui fit dos pour partir.

Aucunement envie de rester si c'est pour, une fois de plus, m'anéantir sur la tendresse ennemie des charme d'une fourbe.
Sex Ain't better than love - Signature




« two letters for the others ; FU »
chaque fois qu’un mec rencontre une fille, il a envie de regarder ses seins. Un homme doit faire appel à toute sa volonté pour ne pas regarder ces globes dorés dont les cimes fabuleuses sont pointées vers le haut, visant directement ses yeux.© .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
le blaze : jiyuuai
célébrité : Im Jin Ah
groupe : 青銅 bad karma
Messages : 52
dans le jeu depuis : 26/11/2015
karma scale : -20 pts, pour le moment
Nguyen Iseul
青銅 bad karma | the loosers
Identifiant du sujet   Dim 20 Déc - 16:06

    Sa réaction était fascinante. Un mélange de honte, de dédain et d’envie. Son esprit même semblait se contredire sur la situation, et, j’étais plutôt contente. Bien sûr, il était le seul coupable, ce qui était encore plus délectable. S’il m’avait reconnu dès les premières minutes, il ne serait certainement pas en train de se maudire comme il était en train de le faire actuellement. Je restais calme, de marbre, fixant toujours son visage au regard fuyant. Je reculais légèrement, brisant cette proximité avec laquelle nous avions joliment joué pendant de longues minutes. « Rakuen est si petit en fait. »Je ne pouvais qu’acquiescer d’un signe de tête ; unique réponse à cette phrase qui semblait avoir été dite à voix haute plus pour lui que pour moi. Je ne pouvais qu’être d’accord. J’avais moi-même été relativement étonnée de le voir ici. C’était un fait du hasard, pur et simple.
    Finalement ses yeux se posèrent à nouveau sur moi. Je le laissais lâcher ses dires, comme un besoin ultime de repousser la faute sur moi. Une façon de se décharger de l’agacement qui devait à présent prendre bien trop de place dans son petit esprit. Il se leva, et je fis claquer ma langue dans ma bouche, lâchant un léger soupire. Je le regardais faire quelques pas, réfléchissant rapidement à ce que je pourrais bien faire. C’était trop bête de finir une soirée si bien commencée ainsi. Lentement je me levais de la banquette, m’avançant dans sa direction. Je me plaçai devant lui, une main doucement posée sur son épaule pour l’arrêter ; main que je laissais ensuite glisser le long de ma robe.

    « Allons, ne t’agace pas de cette façon. Je suis tout aussi étonnée que toi de voir nos chemins se recroiser encore une fois… »

    C’était la vérité. J’osais espérer qu’il n’en était pas venu à penser que j’avais mis les pieds à Rakuen simplement pour jouer à nouveau avec lui ? Non pas que l’envie m’en manquait maintenant que je le savais ici, mais, ce n’était aucunement mon but principal en venant sur les lieux.

    « Nous savons toi et moi que les gens ont bien du mal à changer. Toutefois, laissons honneur à cette soirée pour mettre de côté ces mauvais souvenirs communs… Ce serait bien dommage de salir nos retrouvailles de cette façon, n’es-tu pas d’accord ? »

    J’esquissais un sourire doux, débordant de sincérité. Allait-il réellement me laisser là, toute seule ? Je fixais son regard du mien, bien décidée à lui redonner une légère bonne humeur. J’aurais beau vouloir hurler le contraire, je l’appréciais ce Daichi.

    « Enchantée. Je m’appelle Iseul. Photographe fraichement débarquée à Rakuen, je serais ravie de prendre le temps de faire ta connaissance, autour d’un verre peut-être ? Sans parler du passé, les gens n’aiment pas parler de leur passé. Nous parlerons plutôt du présent, de musique pourquoi pas ? Je sais que tu sauras apprécier le sujet. »

    Je lui tendais alors la main, dans l’attente qu’il me la serre. Ma rapide présentation était-elle un simple pied-de-nez à ses, quelques peu haineuses, proclamations d’avant ? Etait-ce un nouveau jeu que je venais de lancer ? Pourtant, je ne riais pas. Mon visage calme était sérieux, mes traits confiants. Alors, était-ce la vérité que je venais de lui souffler ? Je ne le savais pas moi-même. Il serait le seul juge. Toutefois, s’il se décidait à partir maintenant, à ignorer mon effort, il risquerait de s’en mordre les doigts. Rakuen était petit après tout.
Sex Ain't better than love - Signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
le blaze : Nolee <c>
célébrité : Tanaka Koki
groupe : 青銅 bad karma
multi compte : nanae, arata, caïn
rp archivé : 2
Messages : 249
dans le jeu depuis : 27/10/2014
karma scale : - 60 points, pour le moment
Honjô Daichi
青銅 bad karma | the loosers
Identifiant du sujet   Dim 3 Jan - 18:48
☾ elle était bien réelle et bien présente dans cet espace qu'elle avait pris gracieusement. Peu à peu je me sentais à nouveau pris de panique lorsqu'elle me dit aussi que c'était étrange pour elle. Ouais, je le concevais bien mais c'était toujours aussi difficile de s'imaginer dans l'instant présent. Je me passais nerveusement ma main dans mes cheveux et soupira avant de croiser les jambes pour me tourner un peu plus vers la foule, là où j'étais sûr de ne pas croiser son regard de braise, son regard qui m'a fait succombé un bon milliard de fois. Je roulais mes yeux vers le plafond mais l'écoutait néanmoins. Il ne fallait tout de même pas que mes habitudes de gentlemen ne s'évanouissent ce soir.

Seulement, plus je l'écoutais plus je me disais qu'elle avait raison. Et ça, ça m'agaçait fortement. Putain qu'elle avait raison. Cette fois-ci je me grattais plus fortement la tête avant de me tourner vers elle. Je lui fit mon petit gémissement de gamin boudeur qu'elle connaissait surement. Mais mes bruits se couvraient par ses paroles davantage sérieuses.  Quant à moi, qui n'avait dit un mot après cet exemple parfait du « que le monde est petit », je me contentais d'hocher la tête à ses paroles. Elle n'avait pas tord et je ne pouvais pas lui faire comprendre par mes paroles ; j'étais bien trop fière pour cela.

Et lorsqu'elle se pencha un peu plus sur moi et sur le présent, elle m'interpella de ses efforts à ce que l'on reparte du bon pied. Mais je restais méfiant ; c'était quand même à cause d'elle qu'une bonne partie de mes économies étaient partis par de simple charme comme ceux qu'elle me démontrait à l'instant. Je soufflais puis releva les yeux sur elle avec un large sourire. Après tout ... Ce n'était pas comme si j'étais le plus parfait des amants, je devais aussi assurer ma réputation. Et puis, il fallait aussi se l'avouer ; Iseul m'avait manqué.

D'ailleurs, je ne tardais pas à lui faire savoir par ma proximité mais sans d'adversité sensuelle. Non, je devais quand même respecter ce petit retour logique et droit. enchanté, honjô daichi chanteur du groupe INKT et très ravi de partager un verre avec toi mais je t'en prie... choisi notre boisson. lui dis-je en même temps que je hélais un serveur pour avoir la carte et ainsi lui offrir le choix du panel de cette soirée. Mon sourire ne m'avait plus quitté. A croire que maintenant, j'avais laissé de côté le passé, je l'avais gommé et je repartais bien avec la Nguyen. Oui, il fallait dire que pour une fois, j'avais écouté une fille autre qu'Erika Reynolds.
Sex Ain't better than love - Signature




« two letters for the others ; FU »
chaque fois qu’un mec rencontre une fille, il a envie de regarder ses seins. Un homme doit faire appel à toute sa volonté pour ne pas regarder ces globes dorés dont les cimes fabuleuses sont pointées vers le haut, visant directement ses yeux.© .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sex Ain't better than love - Signature
Revenir en haut Aller en bas
 

Long time no see ♦ Daichi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Votez pour Long Time To Lay A Track
» Long Time Dead
» A girl for all time - nouvelles poupées anglaises
» [Tuto] Multi Boot
» C'est ma p'tite présentation ;)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cupid Human :: 楽園RAKUEN
Le jardin d'Eden s'offre aux habitants
 :: 都心▬centre ville :: downtown
-