AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Avis aux « anciens » partenariats,
comme vous pouvez le constater, le forum à subit un changement assez majeur. De ce fait -et pour faire totalement peau neuve- nous avons supprimé tout partenaires. normalement nous avons fait le tour des po-potes (ou alors ça ne saurait tarder), mais supprimez-nous quand même de votre liste, ça évitera de fausser ; de toute façon nous passerons vous voir.~ merci à tous et très bonne continuation à vous tous keur sur vous.
Cupid Human et ses post vacants,
Vous n'arrivez pas à vous décidez qui interpréter dans ce forum? Eh bien ils se trouvent que des membres débordant d'imagination vous on créés des scénarios digne de ce nom ; vous les trouverez ici. Pas mal de choses négociables pouvant s'adapter à vos besoins, venez y déposer vos envies et vos contraintes!En revanche, pour un côté un peu plus « stricte » voici des post vacants -momentanément fermé- ici à peine créés et demandent déjà à être adoptés! Venez jouer ces personnages tant attendus et si jamais quelques choses vous turlupines partez écrire un mp aux membres du staff!

Partagez | 
 

 You ... Ft Kyo ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
le blaze : Nelliel
célébrité : Kim Yugyeom (got7)
groupe : modest karma
Messages : 35
dans le jeu depuis : 18/10/2015
karma scale : 46 points, pour le moment
Hitsugaya Yuji
銀 modest karma | badly kindly
Identifiant du sujet   Jeu 10 Déc - 17:33
Soupirant, je quittais mon lit, alors que ça faisait bien bon deux heures que j’étais réveillé. Je n’avais plus le choix de toute façon. Le match débutait dans pas longtemps, je devais manger, me doucher et partir. Le fait que Kyo ne soit pas là du week-end me déprimait au plus haut point. Regardant à nouveau mon téléphone, je soupirais en voyant qu’il n’avait pas encore répondu. Enfilant un training, restant torse nu, je quittais la chambre, dévalant les escaliers avant d’aller à la cuisine ou se trouvait mon père et Maiko. Marmonnant un faible bonjour, encore un peu endormie, je m’installais à table, là où elle avait laissé mon repas, déjà prêt depuis un moment. De la viande, beaucoup de viande, comme chaque jour de match. Mangeant, sans trop d’appétit, je finissais malgré tout, le tout, avant de les abandonner et remonter. Regardant à nouveau mon téléphone, je me pinçais les lèvres. Comment ça se faisait qu’il ne réponde pas ? Il faisait quoi ? Ah… Entrant dans la salle de bains, je me pris en photo contre la porte avant de la lui envoyer en mettant un petit message dessus. « Je vais à la douche. » Mordillant mes lèvres, je me déshabillais et pris ma douche. Courte, pour une fois, du moins, je mis légèrement moins de temps que d’habitude quand même. Même si toutes les minutes, je sortais le bras de l’eau pour regarder mon téléphone. Pas de réponse ? Mais pourquoi ? Envoyant d’autres messages, je le spammais librement et sans honte pour savoir ce qu’il faisait. Une fois la douche prise, pour me venger de ce silence, je lui envoyais une photo de moi, totalement nu en faisant un petit air boudeur. Quittant la salle de bains, nu, de toute façon, il n’y avait que moi en haut, je filais dans ma chambre et m’habillais tranquillement. Dans quelques minutes je partirais pour le match qui commençait dans une heure. Entendant mon téléphone sonner je me jetais dessus, tombant sur le canapé avant d’ouvrir le message que je venais de recevoir. Enfin une réponse.
Sex Ain't better than love - Signature


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le blaze : reiko
célébrité : kunpimook bhuwakul (bambam)
groupe : 銀 modest karma
multi compte : un chanteur fou, midô eiichi takahiro
Messages : 118
dans le jeu depuis : 18/10/2015
karma scale : 46 points, pour le moment
Murakami Kyo
銀 modest karma | badly kindly
Identifiant du sujet   Jeu 10 Déc - 17:53
Putain mais bouge toi. Soupirant longuement, râlant encore après son géniteur, le petit homme tourna son visage vers ce dernier. Je suis venu chez toi plus tôt pour pouvoir partir aujourd'hui, mais à l'heure. C'est important. - C'est important ? Tu vas regarder un mec courir sur un terrain, qui plus est, n'est même pas ton frère. Il avait juste envie de lui foutre un gros kick dans la face mais se reteint. Et puis merde il se faisait spammer de message mais ne pouvait pas répondre en étant en présence de son père. Il savait que c'était Yuji, et s'en voulait clairement de ne pas pouvoir le tenir au courant. Et puis au courant de quoi ? C'était une surprise merde, la culpabilité c'était pas pour maintenant. Au lieu de critiquer magne toi. Entrant dans la gare, son sac pendu à son bras droit, sa grande pochette de l'autre côté, il prit la direction de son quais.  Tiens ton sac autrement on dirait une putain de pédale. - C'est cool, comme ça t'as bien honte. En tout amour,  le plus âgé lâcha un gros soupire, désespéré par le répondant et le caractère de son fils. Mais au fond, c'était bien leur seul point commun mise à part leurs cheveux. Finalement à l'heure, le train déboucha devant lui et se recula légèrement pour faire face à son père, lui souriant pour le remercier de l'avoir amené si tôt. Ce dernier posa sa main sur la tête de son enfant, lui ébouriffant légèrement les cheveux avant de le laisser partir. S'installant à sa place, après avoir posé son sac un peu plus loin, gardant sa pochette car ça allait l'occupait durant ses un heure tout au plus de trajet, il attrapa enfin son téléphone et vit sur l'écran de son Iphone une ribambelle de messages, tellement impressionnante que l'appareil affiché cela en chiffre et non plus avec le contenu. Lui même désespéré par le surplus d'attention et d'amour de son petit ami, il remonta donc jusqu'au premier message qu'il n'avait pas lu et descendit, descendit, descendit... Avant d'avoir droit à une première photo qu'il trouva absolument adorable... Puis... Une seconde où il baissa son écran en le cachant contre son torse. Les joues rouges, Yuji était vraiment taré. Soufflant un peu, il continua de lire les messages avant d'y répondre finalement. Mon ange, je suis désolé de ne pas avoir répondu avant, je suis avec mon père et c'est un peu compliqué quand il est à côté de moi. Bref tu le sais. Dois-je dire que tu es sexy, ou que tu es fou ? ❤ Et boude pas parce que je t'ai pas répondu, pas ma faute. Ah ! Il le connaissait bien ce petit homme et n'avait absolument pas envie de se prendre a tête avec quoi que se soit.
Sex Ain't better than love - Signature


i need your love, 사랑해 accepts our lives. there will be no end.  †     i love you. yuji. 愛してる  © ketchup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le blaze : Nelliel
célébrité : Kim Yugyeom (got7)
groupe : modest karma
Messages : 35
dans le jeu depuis : 18/10/2015
karma scale : 46 points, pour le moment
Hitsugaya Yuji
銀 modest karma | badly kindly
Identifiant du sujet   Lun 14 Déc - 12:42
« Mon ange, je suis désolé de ne pas avoir répondu avant, je suis avec mon père et c'est un peu compliqué quand il est à côté de moi. Bref tu le sais. Dois-je dire que tu es sexy, ou que tu es fou ? ❤ Et boude pas parce que je t'ai pas répondu, pas ma faute. » Allongé sur le lit, je soupirais avant de sourire. Oui, il était chez son père et pas ici. Il était loin de moi et pas proche du tout… C’était toujours difficile quand il partirait chez son paternel. Quelle idée de vivre si loin. Pourquoi il ne vivait pas a l’autre bout du quartier ? Franchement ? Soupirant encore et toujours, je lui répondis. « Je sais… Mais je n’aime pas quand tu ne réponds pas de suite… Je suis fou. Fou de toi ♥ Je t’aime, et tu me manques. Demain soir quand on sera à la maison, t’es à moi, ne prévoit rien ♥ si ce n’est rester sous la couette hum. ♥ » Rien que d’imaginer, j’avais chaud. Il me tardait d’y être. Encore une journée à attendre. Demain je pourrais le voir. Demain soir, je pourrais lui sauter dessus et le dévorer. Je pourrais… stop. Me levant, je plongeais ma main sous mon pantalon, me pinçant cette érection qui devait vite partir avant d’entendre mon père m’appeler. Il fallait qu’on parte. Plissant le nez, je pinçais plus fort avant de prendre mes affaires et descendre. Maiko me sourit doucement, j’en fis de même. Une fois dans la voiture, je soufflais en tentant de ne penser à rien. Il ne le fallait pas. Pourtant je me trouvais à pianoter sur mon téléphone. « Chéri… Je me suis donné envie avec le sms… Je suis dans la voiture en direction du stade et dans ma tête c’est l’anarchie. Au secours, je meurs. J’ai envie de toi. » J’envoyais en ouvrant la fenêtre. « Qu’est-ce tu fous ? Il fait deux degrés dehors ! » La fenêtre se ferma. « Mais… J’ai chaud. » Plissant le nez je soupirais. Sans attendre de réponse, je renvoyais un message à Kyo. « Un jour faudra tester le 69. En vrai je n’arrête pas d’imaginer ça depuis tout à l’heure. J’ai envie qu’on se mange mutuellement. Le manque me tue je crois. » Je devenais littéralement fou oui.
Sex Ain't better than love - Signature


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le blaze : reiko
célébrité : kunpimook bhuwakul (bambam)
groupe : 銀 modest karma
multi compte : un chanteur fou, midô eiichi takahiro
Messages : 118
dans le jeu depuis : 18/10/2015
karma scale : 46 points, pour le moment
Murakami Kyo
銀 modest karma | badly kindly
Identifiant du sujet   Lun 14 Déc - 18:05
Se mettant bien dans son siège, posant le dessin (croquis) qu'il avait en cours, Kyo laissa son téléphone à côté de ce dernier. Il savait très bien que Yuji allait s'acharner maintenant qu'il pouvait répondre. Souriant doucement sous cette pensée, son crayon à la main il griffonna un peu avant de réellement s'y mettre, concentré. Un premier message le fit sortir de son état important, attrapant son appareil pour lire le sms de sa moitié. Je sais… Mais je n’aime pas quand tu ne réponds pas de suite… Je suis fou. Fou de toi ♥ Je t’aime, et tu me manques. Demain soir quand on sera à la maison, t’es à moi, ne prévoit rien ♥ si ce n’est rester sous la couette hum. ♥ Sa tête posée contre le siège, le petite homme afficha un doux sourire sous les écrits du blondinet. C'est promis, demain soir je suis à toi. Ce n'est pas loin, le temps passe vite. - Plus vite que tu ne le crois et... Il n'eut pas le temps de finir son premier message qu'il en reçut un second. Chéri… Je me suis donné envie avec le sms… Je suis dans la voiture en direction du stade et dans ma tête c’est l’anarchie. Au secours, je meurs. J’ai envie de toi. Ou comment changer de couleur en cinq secondes top chrono ! Le petit homme devint rouge, son cœur lui faisant la nique : cet homme était fou. [...] que tu ne le crois. Mon ange, calme toi, c'est important là... Ne pense pas à demain. Pense à ton match. Il l'envoya naturellement alors qu'il avait envie de rire, mourir, se jeter par cette grande fenêtre et pourquoi pas se mettre à crier. Mais rien de tout cela sortit de ce petit corps parce qu'il savait rester sage. A peine posa-t-il son téléphone qu'il le sentit vibrer sous sa main. Mais il ne s'arrêtait plus ! Un jour faudra tester le 69. En vrai je n’arrête pas d’imaginer ça depuis tout à l’heure. J’ai envie qu’on se mange mutuellement. Le manque me tue je crois. De grands yeux ronds devant son écran sous la lecture de ce énième message, Kyo cru mourir intérieurement. Bon dieu. Mon ange, c-a-l-m-e toi. Tu vas jamais y arriver. Je ne ferais aucuns commentaires parce que tu es avec nos parents, mais tu sais très bien ce que je peux en penser.~  Et bien oui, tout étant en contre sens avec lui et il fallait le connaître. Mordant sa lèvre inférieur, il posa son utilitaire en soufflant. Bordel il avait chaud mais lui savait se tenir ! Enfin, il suffisait que son esprit reste clair et qu'il n'ai pas Yuji en face de lui, n'est-ce pas.

Garant la voiture, Maiko ne descendit pas, souriant à son compagnon puis à son beau-fils.  J'arrive les garçons, ne m'attendais pas. - Ne t'inquiète pas Yuji, je serais au premier rang ! Elle ne les abandonnait pas tel une mère indigne. Non, elle faisait mieux que cela.

[...] Je te souhaite un bon courage mon amour pour ton match. Je regrette de ne pas pouvoir être là pour te soutenir... Mais je suis sûr que tu vas tous les niquer.  Je t'aime. ♥ Aux côtés de sa génitrice, Kyo posa son téléphone sur ses jambes avec ses mains.  Comment ça c'est passé avec ton père ? Ne la regardant pas, ses yeux rivés sur le paysage défilant, le lycéen soupira quelque peu. J'ai pas envie d'en parler. Il ne voulait pas la blesser, mais au moins il était toujours clair. Kyo.. - Maman laisse tomber. Sur un ton un tantinet plus agressif, pour lui faire comprendre qu'elle se fatiguait pour rien, il fut enfin soulagé lorsqu'ils furent devant le terrain. Les équipes étaient déjà en place et le match venait sûrement de commencer, quelques minutes de louper : il n'allait pas se plaindre, il était là. tenue † Entrant tranquillement, passant par derrière avec sa mère, rejoignant le premier rang avec son beau-père. Le saluant d'un sourire, content d'être présent, il redressa son visage pour enfin regarder le terrain et chercher son petit ami... Il foutait quoi ? Il n'avait pas l'air motivé... Gonflant ses joues, il se releva d'un coup, s'énervant un peu à travers les voix des autres. BORDEL YUJI ! BOUGE TON CUL !!! Un putain de supporter, voilà ce qu'il était !
Sex Ain't better than love - Signature


i need your love, 사랑해 accepts our lives. there will be no end.  †     i love you. yuji. 愛してる  © ketchup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le blaze : Nelliel
célébrité : Kim Yugyeom (got7)
groupe : modest karma
Messages : 35
dans le jeu depuis : 18/10/2015
karma scale : 46 points, pour le moment
Hitsugaya Yuji
銀 modest karma | badly kindly
Identifiant du sujet   Mer 23 Déc - 12:09
« Mon ange, c-a-l-m-e toi. Tu vas jamais y arriver. Je ne ferais aucuns commentaires parce que tu es avec nos parents, mais tu sais très bien ce que je peux en penser.~ » Plus facile à dire qu’à faire. Ce n’est pas lui qui se retrouver à avoir des penser bizarres là, en pleine voiture, avec les parents. Soupirant longuement, lasse, je fermais les yeux, en mordillant mes lèvres. Tout ira bien. Même le match ira bien. Ben oui, pourquoi ça n’irait pas hein ? Franchement. La voiture se stoppant je descendis du véhicule avec mon père. « J'arrive les garçons, ne m'attendais pas. - Ne t'inquiète pas Yuji, je serais au premier rang ! » Fronçant les sourcils, je soupirais sans répondre avant de répondre au message de Kyo. « Mouais. Bon, je suis au stade, je vais me préparer, je pourrais pas répondre chéri.~ Je t’aime fort. Je n’ai pas envie d’aller jouer… » J’aimais le baseball, ça oui, mais pas en match. C’était trop chiant, trop de pression, trop de tout. Les matchs c’étaient juste, pas fait pour moi, tout simplement. Soupirant longuement, je filais aux vestiaires pour me changer. Discutant un peu avec les autres joueurs, j’écoutais par la suite l’entraineur, qui commençait à nous motiver, comme si nous étions dans un match international ou je ne sais quoi. Fallait pas rêver, on était qu’un club de lycéen. L’écoutant sans l’écouter, je fis quelques étirements histoire de ne pas me faire mal lors du match. Quittant le vestiaire, allant sur le terrain, on se mit à faire quelques tours de terrains, avant de s’arrêter. Le match allait débuter. Soupirant, je passais une main sur mon visage, avant d’aller m’assoir sur le banc. De toute façon, ce n’était pas encore mon tour de frapper la balle. Le match commença assez rapidement. Regardant les premières frappes, je soupirais en voyant que c’était mon tour. Attrapant la batte, je la tapais doucement au sol en m’approchant de la base. Soupirant, je frottais mes pieds à la terre avant de les taper au sol pour enlever celle-ci des chaussures. « BORDEL YUJI ! BOUGE TON CUL !!! » sursautant à ce cri, je me tournais pour chercher dans les gradins pour le voir. Ecarquillant les yeux, je restais complètement con sur Kyo. Qu’est-ce qu’il foutait là ? Entendant l’entraineur me gueuler dessus pour pas bader sur le terrain, je me placer à côté de la base, me préparant à taper la balle. J’avais droit à trois essaies. Fallait pas se rater. L’observant longuement, je baissais un regard sur le receveur avant de suivre la balle et frapper. La touchant, je l’envoyais au loin. Jetant la batte, je me mis à courir comme un fou, avant de me jeter au sol pour toucher la base avant que la balle n’arrive. Le jeu continuant je fis un tour complet avant de taper la main d’un de mes collègues. Les minutes passaient, et les points étaient serrés, ça se tenait et les tensions battaient leur plein. Pause de quelques minutes, j’aurai voulu aller voir Kyo, mais non impossible. L’entraineur était remonté à bloc. Il fallait qu’on gagne le match. Pas de repos pour nous. Il nous criait dessus pour nous motiver. Mais qu’est-ce que je m’en battais les couilles, bon sang. Pause finie, je regardais vers Kyo en soupirant. Vivement que le match puisse finir. Il ne restait plus que quelques minutes de jeu. Le stress à son comble, on était à égalité. Si on n’attrapait pas la balle quand l’adversaire venait de la frapper on était mal. Positionner à une base, j’attendais que la balle soit taper. Vite. Il lance, l’autre frappe, elle va loin. Je vois les autres courir, vite il fallait se dépêcher. La balle touche le sol, mince, Yamato le prend et me la lance, e l’attrape et pose le pied sur la base empêchant celui qui arrive de passer et marquer un point. Vite, je lance la balle à mon collègue pour qu’il contre l’autre. Ignorant la rage du joueur adversaire, les cris se mirent à s’entendre quand Shota attrapa la balle empêchant alors l’autre de passer la base. Coup de sifflet, le match était terminé égalité pour tout le monde. Le public adverse sifflait et contestait le match. Les joueurs commençaient à faire pareil, nous provoquant. A non. Par pitié ! Enlevant mon casque, je commençais à partir ni vu ni connu avant que la bagarre se déclenche. Sans même me demander mon avis un de mes collègues m’attrapa pour que j’aille dans le tas. Papa, j‘aime pas me battre moi.
Sex Ain't better than love - Signature


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le blaze : reiko
célébrité : kunpimook bhuwakul (bambam)
groupe : 銀 modest karma
multi compte : un chanteur fou, midô eiichi takahiro
Messages : 118
dans le jeu depuis : 18/10/2015
karma scale : 46 points, pour le moment
Murakami Kyo
銀 modest karma | badly kindly
Identifiant du sujet   Mer 23 Déc - 12:51
Il n'avait pas envie de jouer? Il allait le secouer. Enfin, Kyo savait que sa moitié n'était jamais enjoué pour ses matchs, qu'il jouait pour son plaisir et non pour la rivalité. Mais c'était une contrainte qu'il devait supporter, alors autant le soutenir dans ces durs moments. Souriant un peu en voyant sa tête d'ahurie lorsque Yuji le vit, le plus petit se ressaya comme si de rien n'était, le plus naturellement possible. Observant le match, il se releva en gueulant comme un taré aux côtés de son beau-père lorsque son amant marqua. Il ne comprenait foutrement rien à ce sport mais qu'importe, il savait au moins reconnaître un point pour un autre et sur quelle équipe. Oui, Kyo n'était pas spécialement sportif, vis-à-vis de ses problèmes et même si sa section lui niquait pas mal son énergie, il n'arrivait pas à comprendre comment le blondinet faisait pour se taper autant de tour de terrain. Fatigué pour lui rien qu'en le regardant, il gardait tout de même un petit sourire, le suivant du regard. Il fallait l'avouer, le petit être s'en tapait des autres joueurs. Les scores étaient égaux, et la fin du match présente. Se levant doucement, accompagné de sa mère et de son beau-père, ils quittèrent la seule marche qui les séparait du terrain pour se retrouver sur le bord de ce dernier. Mais voilà, tout partait en couille et Kyo soupira longuement avant de voir que finalement, ça allait vraiment dégénérer. Il savait que son petit-ami n'était franchement pas porté sur les poings et il n'avait, absolument pas envie de devoir jouer l'infirmière bien que se soit excitant quelque part. Chéri tu devrais intervenir au moins pour aller récupérer Yuji, tu sais qu'il n'aime pas ça... Sa mère regardait son compagnon et Kyo finalement était déjà partit. Kyo, mais où tu vas ?! Ne lui répondant même pas, il pesta contre le coéquipier de sa moitié qui avait voulu l'amener dans cette merde. Alors, attrapant le poignet de Yuji, le tirant vers lui il lui piqua sa batte et foutant un gros coup dans la gueule de l'un de ses adversaires prêt à se jeter sur lui. Tu le touche pas la con d'ta mère. Violent ? Non pas spécialement mais il n'allait pas camper ici sous prétexte de gamins mécontents. Rendant l'objet à son propriétaire, lui souriant, il poussa un peu Yuji vers son père pour pouvoir sortir. Il glissa alors doucement, pour que lui seul entende. T'es questions attendront mon ange, pardon. Se retrouver seul à seul, ce n'était pas pour tout de suite. Quittant alors le stade, saluant l'entraineur de l'équipe du lycée en lui souriant, l'air innocent alors que pas du tout.

Arrivé à la voiture, sa mère lui donna les clés. On revient mon chéri. Comme à chaque fois ils allaient voir les parents qu'ils côtoyaient le club de Yuji mais également par son métier, la mère du plus jeune était très impliqué, ayant certains enfants d'autres parents. C'était une occasion comme une autre de papoter. Soupirant un peu, il regarda sa mère et son beau-père s'éloigner. Se tournant vers le blond, il lui adressa un doux sourire. Tu penses bien que je n'aurais jamais loupé l'un de t'es matchs. C'est pour ça que je suis partis plus tôt de la maison. Et puis merde, doucement il vint dans ses bras : il n'y avait personne pour le moment, alors autant ne pas faire de chichis. Tu m'as manqué.
Sex Ain't better than love - Signature


i need your love, 사랑해 accepts our lives. there will be no end.  †     i love you. yuji. 愛してる  © ketchup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le blaze : Nelliel
célébrité : Kim Yugyeom (got7)
groupe : modest karma
Messages : 35
dans le jeu depuis : 18/10/2015
karma scale : 46 points, pour le moment
Hitsugaya Yuji
銀 modest karma | badly kindly
Identifiant du sujet   Mar 12 Jan - 14:12
Je détestais me battre, ce n’était pas nouveau. Mon dieu, je ne voulais pas me jeter dans le tas moi. Sentant quelqu’un me tirer en arrière et me voler la batte, je vis Kyo frapper un de mes adversaires. Mais il était malade, qu’est-ce qu’il foutait là lui ?! « Tu le touche pas la con d'ta mère. » Nyééééé. Je devais avoir une tête de merlan frit là, tant mes yeux étaient écarquillés. Kyo se battre et puis quoi encore ? « T'es questions attendront mon ange, pardon.» Oui, ben oui, j’en avais des questions. Qu’est-ce qu’il foutait là déjà, pas sur le terrain mais là tout court quoi. Son corps lui. Il devait être avec son paternelle, pas avec sa maternelle. Ou alors j’avais rien compris et j’étais teubé. Mais non, il m’avait fait un sale coup j’en étais sûr. Enfin, sale coups… Non. Une surprise plutôt. Faisant signe à mon entraineur que je m’en allais, je pris mes affaires au passage avant d’aller à la voiture avec nos parents. Meiko nous donnant les clés, je les regardais partir. Que je détestais ça. Qu’ils aillent faire les sociable là. Moi je voulais rentrer et prendre un bain. Je voulais mourir dans un bain brulant et rempli d’huile essentiel pour me détendre. Mais ça allait devoir attendre. « Tu penses bien que je n'aurais jamais loupé l'un de t'es matchs. C'est pour ça que je suis parti plus tôt de la maison. » Le regardant rapidement, je ne pus m’empêcher de sourire. Mais quel enfoiré ! Enfin la surprise était bonne vraiment. Mais c’était un enfoiré quand même voilà, c’était décidé ! Le laissant venir dans mes bras, je regardais autour de nous assez rapidement. « Tu m'as manqué. » Un soupire s’échappa d’entre mes lèvres, alors que je passais mes bras autour de son frêle corps pour le serrer contre moi. « J’espère bien que je t’ai manqué… » Dis-je en le repoussant doucement. Attrapant les clés de la voiture, j’ouvris celle-ci avant de le pousser pour qu’il monte dedans. Le rejoignant je fermais la portière avant de verrouiller celle-ci pour qu’on soit plus tranquille. Et puis c’était pratique d’avoir des vitres arrière légèrement teinté, on ne voyait rien de l’extérieur ou du moins fallait vraiment être près de la voiture pour voir quoi que ce soit. Sans attendre un mot de plus, je me jetais sur lui attrapant son visage pour plaquer mes lèvres contre les siennes dans un baiser simple sans bouger les lèvres, tel un désespéré. Bon dieu qu’elles m’avaient manqué ces deux-là. « Désolé, je pus, je transpire, mais tu m’as trop manqué. » Dis-je en bagotant ses lèvres avant de soupirer de bien-être. « Je t’aime… Je t’aime comme un fou. » Dis-je avant de le tirer pour le faire venir sur moi sans quitter ses lèvres des miennes. Mes mains le touchant de partout, je vérifiais qu’il soit bien tout entier et identique au jour où il m’avait abandonné. On sait jamais attention.
Sex Ain't better than love - Signature


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le blaze : reiko
célébrité : kunpimook bhuwakul (bambam)
groupe : 銀 modest karma
multi compte : un chanteur fou, midô eiichi takahiro
Messages : 118
dans le jeu depuis : 18/10/2015
karma scale : 46 points, pour le moment
Murakami Kyo
銀 modest karma | badly kindly
Identifiant du sujet   Ven 15 Jan - 23:30
j’espère bien que je t’ai manqué… Yuji et son éternelle inquiétude. Paranoïa dont il était le seul à l'avoir autant développer. Mais comment lui en vouloir, d'une tel chose alors qu'au fond c'était adorable. Se sentant légèrement partir en arrière sous le geste de sa moitié, le petit homme se recula donc, regardant les mains du blond. Mais à peine eut-il le temps de regarder qu'il fut poussé dans la voiture parentale. Hé... S'asseyant à sa place, le peintre tourna à peine son visage que le plus âgé était déjà assis à côté de lui ... Ou finalement sur lui. Ses lèvres prises d'assauts, Kyo glissa doucement sa main droite sur la joue de son petit-ami, approfondissant quelque peu cet échange avant qu'il ne s'écarte. Désolé, je pus, je transpire, mais tu m’as trop manqué. Un petit rire lui échappa, secouant légèrement son visage. Il s'en foutait de ces détails là. Je t’aime… Je t’aime comme un fou. Se laissant porter, à califourchon sur Yuji, en voilà un peu de son surplus d'amour. Lui laissant ses lèvres bien qu'il abordait un petit sourire, le brun glissa ses doigts dans la nuque de son amant. Lui, ne lui disait pas souvent qu'il l'aimait. Était-ce une faute ? Il ne le savait pas. Parfois, il se posait la question comme à l'instant. Mais jamais, il n'avait trouvé de réponse. En grand profiteur qu'il était, le linguiste le touchait de partout. Mettant fin au baiser, posant son index sur ses lèvres afin qu'il ne les reprenne pas, Kyo se pencha un peu en arrière, ses mains sur le ventre du second. Yuu. Me touche pas. On va rentrer. Pas que cela le dérangeait, bien au contraire ; mais partir comme cela partait n'envisageait rien de bon pour eux à l'avenir s'ils ne se stoppaient pas. Et puis, tu l'as bien dis : tu pus. Le taquinant bien entendu, il revient cependant contre lui, lui volant un baiser avant de poser sa tête sur son épaule, caressant son bras ; passant ses doigts sous sa manche. J'veux plus te quitter aussi longtemps.
Sex Ain't better than love - Signature


i need your love, 사랑해 accepts our lives. there will be no end.  †     i love you. yuji. 愛してる  © ketchup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le blaze : Nelliel
célébrité : Kim Yugyeom (got7)
groupe : modest karma
Messages : 35
dans le jeu depuis : 18/10/2015
karma scale : 46 points, pour le moment
Hitsugaya Yuji
銀 modest karma | badly kindly
Identifiant du sujet   Jeu 21 Jan - 15:40
J’étais tout excité, littéralement. Le voir alors que je ne devais pas le voir aujourd’hui, me rendait fou. Et maintenant que nous étions dans la voiture à l’abri de tout regard ça me rendait encore plus fou. Je ne tenais plus sur place. « Yuu. Me touche pas. On va rentrer » Lui lançant un regard rempli de reproche, je soupirais fortement pour lui montrer que je n’étais pas d’accord avec son avis. « Et puis, tu l'as bien dis : tu pus. » Lui lançant un mauvais regard, je lui donnais une pichenette, mécontent. Je savais qu’il me taquinait mais voilà. Le laissant m’embrasser, je soupirais en fermant les yeux. « J'veux plus te quitter aussi longtemps. » Sa tête sur mon épaule, je soupirais en posant ma main dans ses cheveux pour les caresser lentement. « Quelle idée aussi de partir si loin chez ton père. » Marmonnai-je en râlant. Profitant de cet instant, je manquais la crise cardiaque quand mon père arriva devant la voiture en tapant la vitre en criant un immense « bouh. » Poussant Kyo à sa place, manquant surement de l’encastrer dans la portière j’ouvris le véhicule pour qu’il puisse entrer. « Rapide. » Dis-je en le regardant monter. « Ça me casse les couilles de parler avec les autres parents. » Le regardant à travers le rétro, je claquais ma langue contre mon palais. « Et vous ? Qu’est-ce que vous foutiez fermé à clé dans la voiture ? » « Pour éviter qu’un fou comme toi n’entre. » Dis-je en secouant la tête. Le laissant mettre la musique, la maman de Kyo nous rejoignit après plusieurs minutes. Enfin. Ne les écoutant pas parler, m’enfonçant dans le siège je tournais le visage vers le paysage dehors, montrant que je n’avais pas envie de parler. Arrivant à la maison, je descendis de la voiture en premier. Rentrant dans la maison, je montais directement dans ma chambre. Jetant mon sac dedans, je soupirais en allant dans la salle de bains. « Va dans ta chambre hum. J’arrive dans cinq minutes. » Dis-je d’un ton qui disait beaucoup de choses. Déshabillé je filais sous l’eau, dans une vitesse extraordinaire. Enroulant une serviette autour de ma taille, je pris les affaires sales avant de les amener en bas dans la buanderie. Vu l’odeur et la crasse autant les mettre directement au sale … « On va geeker ! Appel nous pour le repas. » Dis-je à Meiko. Oui j’allais kicker en serviette de bains et alors ? Remontant, je filais dans la chambre de Kyo avant de fermer à clé l’air de rien. Le regardant longuement en le détaillant du regard, je laissais tomber ma serviette au sol avant de lui sauter dessus. Capturant ses lèvres, mes mains sur son corps, je grognais longuement en attrapant cette virilité qui me plaisait tant.
Sex Ain't better than love - Signature


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le blaze : reiko
célébrité : kunpimook bhuwakul (bambam)
groupe : 銀 modest karma
multi compte : un chanteur fou, midô eiichi takahiro
Messages : 118
dans le jeu depuis : 18/10/2015
karma scale : 46 points, pour le moment
Murakami Kyo
銀 modest karma | badly kindly
Identifiant du sujet   Lun 1 Fév - 18:01
Aie! Une pichenette dans sa face, il aurait bien voulu se rebiffer mais voilà qu'il fut allègrement propulser par Yuji de l'autre côté de la voiture : pour cause, son père. S'étant allègrement bouffé le siège, il passa doucement sa main sur son bras. Il c'était fait mal mais au risque et péril, c'était pour la bonne cause. Mais Yuji paierait. Il paierait pour son caractère de merde ! Fronçant un peu les sourcils, sous cette pensée, il adressa cependant un léger sourire à son beau-père lorsqu'il tourna son visage, attrapant son téléphone. Tout le trajet, il resta dessus ; parlant en même temps avec Erika. C'était sa photographe mais une amie. Enfin, prendre des nouvelles de temps en temps, voilà où ils en étaient. Une relation plate mais agréable, autant que sincère.

Arrivés, il sortit en récupérant ses affaires, coinçant sa grande pochette sous son bras, remerciant cette grande perche beau père de lui tenir la porte. Montant tranquillement, il tourna son visage en entendant la voix du blondinet. Va dans ta chambre hum. J’arrive dans cinq minutes. Ouvrant la porte de sa chambre, il posa ses affaires, s'étirant en soupirant. - Enfin chez sois. L'autre devenait un tyran ou alors il était carrément chiant quand il était en manque ; une sorte de fille avec un truc qui pend. Ouais, ça doit être ça. Soupirant à cette pensée, il vida son sac, rangeant ses affaires, amenant le linge salle en bas en souriant à sa mère mais s'éclipsant vite : il savait qu'elle voulait savoir pour son père. Mais lui ne voulait pas en parler. Peut-être le ferait-il plus tard. Ah! Sûrement durant le repas, elle allait encore lui demander. Cela l'énervé, rien que d'y penser.

Perdu dans ses pensées, alors qu'il venait de poser sa pochette à sa place, sa porte se ferma. N'ayant pas entendu son amant rentrer, il sursauta un peu, soupirant quelque peu de soulagement pour son cœur. Mais il se tourna une seconde fois : il était à poile ! Mais quel bordel. A peine l'énergumène avait-il fait tombé sa serviette qu'il se retrouva accaparé.

Sex Ain't better than love - Signature


i need your love, 사랑해 accepts our lives. there will be no end.  †     i love you. yuji. 愛してる  © ketchup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sex Ain't better than love - Signature
Revenir en haut Aller en bas
 

You ... Ft Kyo ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cupid Human :: 楽園RAKUEN
Le jardin d'Eden s'offre aux habitants
 :: 文化 野外▬culture&plein air
-