AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Avis aux « anciens » partenariats,
comme vous pouvez le constater, le forum à subit un changement assez majeur. De ce fait -et pour faire totalement peau neuve- nous avons supprimé tout partenaires. normalement nous avons fait le tour des po-potes (ou alors ça ne saurait tarder), mais supprimez-nous quand même de votre liste, ça évitera de fausser ; de toute façon nous passerons vous voir.~ merci à tous et très bonne continuation à vous tous keur sur vous.
Cupid Human et ses post vacants,
Vous n'arrivez pas à vous décidez qui interpréter dans ce forum? Eh bien ils se trouvent que des membres débordant d'imagination vous on créés des scénarios digne de ce nom ; vous les trouverez ici. Pas mal de choses négociables pouvant s'adapter à vos besoins, venez y déposer vos envies et vos contraintes!En revanche, pour un côté un peu plus « stricte » voici des post vacants -momentanément fermé- ici à peine créés et demandent déjà à être adoptés! Venez jouer ces personnages tant attendus et si jamais quelques choses vous turlupines partez écrire un mp aux membres du staff!

Partagez | 
 

 long time no see

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
le blaze : Esquiisse
célébrité : Erika Sawajiri
Messages : 336
dans le jeu depuis : 29/09/2014
karma scale : 16 points, pour le moment
Reynolds Erika
銀 modest karma | sexiest admin
Identifiant du sujet   Lun 14 Déc - 1:10


long time no see
Erika & Mei

C’était l’heure de tout remballer. Le shooting avait été éprouvant pour tout le monde. Je m’occupais de ranger tout le matériel, tandis que le photographe principal alla se chercher à boire. Un dernier regard sur les photos prises pour m’assurer que tout est en règle et je termine de tout remettre à sa place. Nous ne manquons pas de saluer les mannequins qui quittent le studio et de les remercier pour leur dur travail. Ce quotidien n’a rien à voir avec la vie que j’avais il y a maintenant presqu’un an. Je ne regrette absolument pas d’avoir pris ce tournant dans ma vie ; je trouve même ça excitant. J’en apprends tous les jours et je dois dire que mon japonais en prend un certain coup. J’ai beau habiter au Japon depuis des années, j’ai encore quelques lacunes et le vocabulaire de la photographie en fait partie. Mais je m’accroche pour montrer le meilleur de moi et un jour décrocher le diplôme de photographie, qui me permettra de devenir une vraie professionnelle dans le milieu. A mon tour, je m’incline pour saluer le reste de l’équipe et quitte le studio. Au fond, ce milieu-là me va parfaitement. Adolescente, j’avais l’habitude de grandir sous les projecteurs. C’est comique de voir que je deviens peu à peu celle qui tient le projecteur. Je ne suis plus celle qui est sous les feux de la rampe. J’essaie de devenir quelqu’un d’autre, ou plutôt quelqu’un de meilleur que ce que j’ai pu être toutes ces années. Longtemps, j’ai été enfant capricieuse, exigeante, adolescente cruelle, jeune femme briseuse de couples, égoïste. Je sens que j’ai envie de plus dans la vie que de susciter le malheur et de provoquer mon bonheur par ce genre de bassesses. Mais je ne dis pas que c’est tous les jours faciles. Par moment, mes travers refont leur apparition. Une pensée malhonnête, une envie d’humilier … Mais je lutte, parce que j’ai envie de changer, parce que je veux montrer à Yoshitô que je peux être le genre de femmes dont il a besoin.

Je baisse les yeux vers mon sac à main pour en retirer mon porte-monnaie et avance dans la supérette. Je ne sais pas trop quoi acheter pour diner. Alors je me balade dans les rayons, à la recherche d’idées. Je tapote sur quelques boites et continue d’avancer, le nez dans ce que je fais. Quand soudain, je heurte quelqu’un. Surprise, je recule avant d’avancer la main vers sa direction pour m’excuser. Et puis, je retiens mon geste. J’ai l’impression de connaitre cette personne, comme un fantôme de mon passé. Et son nom me revient en mémoire alors que mes yeux se posent dans les siens. « Mei ? » C’est étrange, ce nom me parait tellement étrange dans ma bouche. Je ne l’avais pas prononcé voilà des années. Nous avions fini par faire nos vies, chacune de notre côté. C’est curieux que nos chemins se recroisent. Je marque un temps de pause, comme si je ne croyais pas vraiment à ce que je venais de voir. Mais pourtant, je la reconnais. Bien sûr, quelques années sont passées, mais je suis certaine qu’il s’agit bien d’elle. D’un coup, j’ai l’impression de me revoir, à mes 21 ans, siroter des verres avec ces trois filles. Rin, Karen et Mei. A peine majeure, j’avais claqué la porte de chez moi pour partir à la conquête de mon indépendance. J’avais choisi Tokyo et était tombée sur ses filles qui cherchaient une quatrième colocataire. Je reprends un peu contenance – je dois avoir l’air débile à la fixer sans rien dire – et esquisse un sourire. « Je ne sais pas quoi dire. Waouh, ça fait tellement longtemps. Comment vas-tu ? »

acidbrain


Sex Ain't better than love - Signature



make a wrong turn, once or twice. Dug my way out, blood and fire. Bad decisions, that's alright. Welcome to my silly life

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
le blaze : nana
célébrité : Nozomi Sasaki
Messages : 30
dans le jeu depuis : 25/11/2015
karma scale : 16 points, pour le moment
Shirakawa Mei
銀 modest karma | badly kindly
Identifiant du sujet   Mer 16 Déc - 16:03
Long time no see

  J'étais affalée sur mon canapé, ne sachant que faire de ma journée de repos. La télécommande à la main, je zappais les chaînes sans trop me soucier de ce qui défilait, une tasse de thé sur la table basse et un plaid au dessus de mes jambes. Je n'aimais pas trop ces journées ou je me sentais inutile, ou mon esprit n’était pas occupé, ou je me remémorais mon passé peu laborieux.

Je me levais, traînant des pieds, pour me rendre dans ma cuisine afin de fouiller mes placards à la recherche de quelques choses à grignoter. Levant les yeux au ciel voyant que même le frigo était vide, je me traînais jusqu'à ma chambre pour m'habiller. Même l'envie de chercher une tenue à me mettre me déprimais déjà. Je pris donc les premières choses qui me venaient en main: des collants, une jupe, un pull et mes bottines d'hiver. Je me regardais un instant dans le miroir, me recoiffant légèrement puis lâcha un soupir d'exaspération. J'aimais d'ordinaire être coquette, mais aujourd'hui, le cœur n'y était pas, je fis le strict minimum pour être présentable puis sortie de l'appartement en enfilant mon écharpe, mon manteau et mon bonnet.

L'air était frais dehors et le ciel bas, on aurait presque dit qu'il allait neiger. Je marchais tranquillement dans les rues de la villes et m'arrêtais à la première supérette que je vis. Je rentrais sans chercher quelque chose d'exact, je fouillais dans les rayons à biscuits prenant quelques paquets de tartelettes au chocolat quand quelqu'un me heurta par inadvertance. Je me décala de deux pas pour regarder l'opportune, croisant son regard, mon sang ne fit qu'un tour avant de se figer. NON ! Pas ca ! Pas maintenant ! Elle m'avait reconnue et mon incertitude se confirma..

Voilà des années que nous nous étions pas vu, plus exactement depuis la colocation que nous avions faite jadis avec Rin et Karen. Je n'étais pas tellement proche d'elles, du moins plus maintenant puisque je n'avais gardé aucun contact avec ces jeunes femmes. Et revoir Erika, là, à cet instant, cette camarade avec qui mes vices étaient partagés me faisait plaisir mais m’inquiétais d'avantage. J'étais en pleine métamorphose et revoir quelqu'un qui était pareil que moi sans savoir si elle avait changé ou pas me laissais perplexe.

Je revins à moi quand elle me demanda comment j'allais, je la fixais tout en affichant un léger sourire sur mon visage. Je ne savais pas trop quoi lui répondre, ni trop comment me comporter. Alors je me forçais à sortir quelques mots :

-Erika.... Euh...Oui effectivement, de l'eau à coulait sous les pont depuis la colocation à Tokyo. Oui, je vais bien et toi ? Que deviens tu ?

(c) BLACK.PINEAPPLE
Sex Ain't better than love - Signature


©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
le blaze : Esquiisse
célébrité : Erika Sawajiri
Messages : 336
dans le jeu depuis : 29/09/2014
karma scale : 16 points, pour le moment
Reynolds Erika
銀 modest karma | sexiest admin
Identifiant du sujet   Mar 22 Déc - 1:07


long time no see
Erika & Mei

A la voir aussi mal à l’aise que moi, j’en conclus que nous ne sommes pas forcément excitées de nous revoir. Je ne peux pas dire que j’ai gardé de mauvais souvenirs de Mei. Au contraire, Mei s’est montrée une bonne amie … pour la personne que j’étais à cette époque. Nous ne jouions pas forcément les bonnes filles. J’étais habituée à piquer les petits copains des autres. Que faisait-elle déjà ? Tout ce que je savais, sur l’amour, les relations entre hommes et femmes, la drague et les mensonges, je l’avais appris au cours de mes quelques années de colocation avec Mei, Rin et Karen. De nous quatre, Karen était la plus terrible, la plus séductrice. C’est étrange de revoir Mei, comme un fantôme de mon passé, de l’ancienne moi. Mais ais-je vraiment changé ? Suis-je vraiment si différente de la jeune femme de 21 ans que j’étais à l’époque ? Celle qui croquait la vie à pleine dent, qui vivait du regard des autres, se nourrissait en volant le bonheur. J’ai l’impression, en regardant Mei, de voir une réplique de moi, quelques années plus jeune. Suis-je heureuse de la voir ? Oui et non. J’ai envie de lui demander ce qu’elle devient, ce qu’il s’est passé dans sa vie, quelles sont ses passions … si elle a quelqu’un dans sa vie. Je lui souhaite le même bonheur que je vis en ce moment, même s’il est fragile. Mais j’ai peur de retomber, d’être tentée. J’ai peur qu’elle n’ait pas changé et qu’elle m’entraine avec elle. Même si j’aime Yoshitô plus que tout, ses absences sont trop fréquentes et trop longues. Je pourrais craquer.

Avec un sourire mal assuré, j’acquiesce à sa question. Oui, je vais bien. Je lui raconte que je suis devenue photographe, que je vis à Rakuen depuis quelques années maintenant. Je ne lui donne pas la raison de ma présence à Rakuen. Parce qu’à présent j’en ai honte. J’ai honte d’avoir détourné le récent mari de celle que je considérais comme une amie. J’ai honte d’avoir été aussi loin. Alors je ne dis rien. A la place, je lui avoue avoir été agent immobilier, mais que j’avais envie de changement. J’hésite à parler de Yoshitô, pas tant que je n’en sais pas plus sur elle. Alors je reste superflue. Je lui souris encore et me trouve bête avec ma conserve dans la main. Je la repose un peu n’importe où et regarde où elle en est dans ses courses. « Ca ne te dit pas de sortir un peu ? Grignoter un truc dehors ? Je n’ai personne avec qui diner, alors … » Je ne veux pas la forcer, non plus. Je ne fais que proposer.

acidbrain



Sex Ain't better than love - Signature



make a wrong turn, once or twice. Dug my way out, blood and fire. Bad decisions, that's alright. Welcome to my silly life

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
le blaze : nana
célébrité : Nozomi Sasaki
Messages : 30
dans le jeu depuis : 25/11/2015
karma scale : 16 points, pour le moment
Shirakawa Mei
銀 modest karma | badly kindly
Identifiant du sujet   Ven 22 Jan - 18:41

Long time no see

 

Face à elle je la vis répondre a ma question qui était l'une des plus anodine, elle expliqua rapidement qu'elle était photographe et qu'elle vivait maintenant à Rakuen tout comme moi. Sans trop m'attarder sur le sujet de pourquoi sa venue a Rakuen, et, ne voulant surtout pas qu'elle retourne ma question vers moi je me contenta de sourire.  Puis mes yeux suivirent automatiquement sa main qui reposait la boite de conserve qu'elle tenait puis posa mes yeux sur elle quand elle me proposa d'aller manger quelque chose dehors...Pourquoi pas ! Après tout je n'avais rien d'autres de plus passionnant à faire chez moi.

-Si tu veux, je n'ai rien d'autres à faire aujourd'hui.

Je continuais à sourire sagement, ce qui au fond ne me ressemblait pas, du moins qui ne ressemblait pas à ma vraie « moi ». Je déposais donc les quelques articles que j'avais dans mon panier sur n'importe quelle étagère puis sortie de la superette en sa compagnie. Rapidement je me remémorais la colocation que nous avions eu ensemble et toutes ces sorties qu'à présent je pensais désastreuses. L'alcool, les sorties en boîte, la drogue, … Tout ça appartenait au passé et devait y rester. Je ne voulais plus de tout ceci dans ma vie.

Nous marchions un moment jusqu'à une brasserie au bout de la rue que j'avais l'habitude de fréquenter pendant mes pauses repas. Je savais que l'ambiance de ce lieu était sympathique et nous pouvons y manger très bien, de ce fait je fis signe à Erika de me suivre. M'asseyant à une table au fond de la salle, je lui montrais la chaise en face de moi avant de retirer ma veste. Je croisais mes jambes avant de lui adresser un nouveau sourire.

-Agent immobilier, photographe,... tu en as fait du chemin depuis la colocation on dirait. C'est bien.... Ca change de tout ce que nous avions connu là bas. Dis-je avant de garder un temps de silence. Pour ma part, je suis partie quelques temps après le lycée pour poursuivre mes études à Kyoto puis maintenant me voilà infirmière... Qui l'aurait cru?

Étouffant un rire sarcastique, je relevais le visage quand un serveur vint prendre notre commande. Je lui fis un hôchement de tête quand il me demanda si je comptais prendre la même chose que d'habitude puis je déposais mes yeux sur Erika.

(c) BLACK.PINEAPPLE
Sex Ain't better than love - Signature


©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
le blaze : Esquiisse
célébrité : Erika Sawajiri
Messages : 336
dans le jeu depuis : 29/09/2014
karma scale : 16 points, pour le moment
Reynolds Erika
銀 modest karma | sexiest admin
Identifiant du sujet   Sam 6 Fév - 0:21


long time no see
Erika & Mei

Mei accepte tout de même. J’acquiesce donc. Après tout, que peut-il ressortir de mal de cet rencontre fortuite ? Mei et moi avions été amies autrefois et s’il est vrai que nous n’étions pas vraiment fréquentables à l’époque, il n’empêche que j’appréciais Mei. De parce qu’elle était la plus jeune du groupe, je pense que j’étais plus proche d’elle que des deux autres filles. Nos âges se rapprochaient plus. Pourtant, j’avais l’impression d’être beaucoup moins expérimentée qu’elle. Sans doute parce qu’elle vivait en colocation avec les deux autres depuis bien plus longtemps que moi. J’ai été la dernière à arriver, le groupe était déjà formé. Je suivis Mei silencieusement. Si auparavant nous avions toujours plein de choses à nous raconter, c’était clairement différent ce soir. Les rues bondées faisaient du bruit pour nous. Finalement, elle m’indiqua un endroit. Peut-être le connaissait-elle. A mon tour, je prends mes aises et retire ma veste que je pose sur le dossier de ma chaise. L’air est agréable ici et les lumières ne sont pas agressives. Personne ne se préoccupe des conversations des autres. Je jette un coup d’œil aux alentours quand Mei s’adresse finalement à moi. Je souris plus pour moi-même que pour mon interlocutrice. C’est vrai, depuis la colocation, j’avais fait énormément de chemin. J’avais l’impression de ne plus vraiment me reconnaitre. Si à cette époque on m’aurait dit ce que je deviendrais aujourd’hui, je pense que j’aurais ri. C’était impossible pour moi de tomber sérieusement amoureuse et d’entretenir de bonnes relations avec mes collègues féminins. Je n’aimais pas trop la compagnie des femmes, sauf pour commérer ou dire du mal de quelqu’un d’autre.

Le serveur s’approcha de nous. Je n’avais toujours pas regardé la carte. Alors je me contentais tout simplement de dire que je prendrais la même chose que Mei. Ça ne pouvait pas être catastrophique. « Infirmière ? C’est vrai qu’à l’époque, tu n’étais pas trop dans les soins », dis-je avec une pointe d’amusement. Si nous nous entendions toutes les quatre aussi bien c’est qu’à ce moment-là nous nous ressemblions toutes sur ce point ; nous étions égoïstes. Le pire c’est que nous ne nous en cachions pas. Et dire que c’est à cette même période que j’ai rencontré Yoshitô. Je me demande ce qu’il pensait de moi à l’époque. « C’est un travail gratifiant. Tu dois t’y sentir bien. Je suis contente pour toi. » C’était sincère. Parce qu’en plus, je me rendais compte qu’elle avait potentiellement changée. En regardant discrètement sa main, je n’y vis pas d’anneau. Avait-elle, cependant, quelqu’un dans sa vie ? Je me raclais la gorge avant de me lancer. « N’as-tu pas un fiancé qui t’attend à la maison ? »

acidbrain



Sex Ain't better than love - Signature



make a wrong turn, once or twice. Dug my way out, blood and fire. Bad decisions, that's alright. Welcome to my silly life

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sex Ain't better than love - Signature
Revenir en haut Aller en bas
 

long time no see

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Votez pour Long Time To Lay A Track
» Long Time Dead
» A girl for all time - nouvelles poupées anglaises
» [Tuto] Multi Boot
» C'est ma p'tite présentation ;)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cupid Human :: 楽園RAKUEN
Le jardin d'Eden s'offre aux habitants
 :: 都心▬centre ville :: downtown
-